Tours

Imag'in s'attire la colère des festivaliers (et d'une partie des artistes)

Le festival se tient encore ce samedi soir sur l'Ile Aucard.

Pour sa dixième édition, le festival Imag'In organisé par Prod Cité avait vu grand. Après une édition 2017 compliquée, Imag'In avait en effet changé de formule afin de franchir un cap. Direction donc l'île Aucard sur un format payant et avec une programmation sur le papier qui tenait ses promesses.

Mais avec ce changement de formule le festival et ses organisateurs ont-ils vu trop grand ? C'est la question que l'on peut se poser ce samedi suite à la première journée du festival. Depuis ce matin, de nombreux commentaires de festivaliers en colère sont publiés sur l'événement Facebook du festival. Des festivaliers évoquant l'amateurisme qui entourait l'organisation, les changements de l'ordre des concerts sans aucune communication, mais aussi de gros problèmes de sécurité (barrières de protection devant les scènes non sécurisées et non attachées entre elles... une est tombée à deux reprises durant la soirée). Alors que la soirée de vendredi a réuni environ 1 000 personnes, beaucoup se disent déçus.

Du côté des artistes, Damé et Taïwan MC n'ont pas joué également. Tous deux annulés, sans que les festivaliers n'en soient informés. Dans une vidéo publiée sur Facebook Taïwan MC explique aujourd'hui les raisons de son absence évoquant lui aussi des conditions de sécurité insuffisantes, l'incertitude de recevoir son cachet et l'absence d'interlocuteur dans l'organisation du festival qui semble-t-il n'a pas de régisseur général... ce dernier ayant jeté l'éponge à quelques jours de l'événement face à l'amateurisme de l'organisation nous a-t-il expliqué. 

De notre côté, nos reporters qui étaient sur place confirment peu ou prou les messages publiés par les festivaliers en colère. Espérons que les organisateurs ont profité de ce samedi pour rectifier les choses avant la soirée de ce soir. A lire l'inquiétude de l'artiste Davodka sur les réseaux sociaux, on craint que ce ne soit pas le cas. En début d'après-midi, ce dernier expliquait en effet toujours ne pas savoir à quelle heure il jouerait.

Dans ce flop général, heureusement les artistes présents ce vendredi soir ont joué le jeu pour le public et ont assuré le spectacle. Mentions spéciales au Peuple de l'Herbe et à Péroké qui ont redonné un peu de baume au coeur au public, face à cette triste soirée de vendredi.

Mathieu Giua

Quelques photos de la soirée par Claire Vinson :