Tours

Toutes les stations de tram équipées du wifi avant la fin de l’année

3 d’entre elles sont déjà connectées.

Vous les avez sans doute vus dans les parcs, les mairies ou les bibliothèques : des petits logos WITM, du nom du réseau de wifi de Tours Métropole.

Expérimenté dès 2016 à la guinguette de Tours et Place Jean Jaurès, le service qui permet d’accéder gratuitement à Internet se développe plutôt rapidement dans l’agglomération : cet automne, il est déployé dans 18 communes via 208 bornes installées sur une centaine de sites, selon un décompte transmis à Info Tours cette semaine.

Et ce n’est pas fini…

D’ici la fin de l’année, l’ensemble des 29 stations de la ligne de tram proposeront une connexion WITM, sachant qu’il n’y en a que 3 d’équipées pour l’instant (Gare de Tours, Jean Jaurès et Rabière à Joué). Par ailleurs, Tours Métropole indique que « de nouveaux sites sont à l’étude » pour du wifi à La-Membrolle-sur-Choisille ainsi que sur différents équipements sportifs, comme les stades ou les piscines. Notons que des gymnases sont déjà reliés, tout comme des jardins publics, des aires de camping-car, les campings de St Avertin et Savonnières ou l’itinéraire de la Loire à Vélo.

De septembre 2017 à fin août 2018, le réseau WITM a totalisé 760 000 heures de connexion de 70 000 utilisateurs différents. 21% des personnes ne se sont connectées qu’une fois mais 46% 6 fois ou plus.

Commune par commune, voici le nombre de bornes disponibles :

  • 6 à Ballan-Miré (mairie, médiathèque, La Parenthèse…)
  • 2 à Berthenay (gymnase et aire de camping-car)
  • 6 à Chambray (Espace culturel Yves Renault, gymnase de la Fontaine Blanche, hippodrome…)
  • 1 à la mairie de Druye et sur son parvis
  • 6 à Fondettes (dojo, la halle du marché, la mairie…)
  • 6 à Joué (Bulle d’O, médiathèque, mairie…)
  • 7 à La Riche (le gymnase Bialy, la salle des fêtes…)
  • 3 à Luynes (espace culturel, office du tourisme, médiathèque)
  • 1 à l’espace culturel Cosélia de Mettray
  • 1 au gymnase de Notre-Dame d’Oé
  • 4 à Rochecorbon (gymnase, parvis de la mairie…)
  • 5 à St Avertin (pas de tir à l’arc, château de Cangé, guinguette…)
  • 4 à St-Cyr-sur-Loire (Parc de la Perraudière, l’Escale…)
  • 1 à l’air de camping-car de St Genouph
  • 5 à Savonnières (camping, salle Mame…)
  • 1 à la salle des fêtes de St-Etienne-de-Chigny
  • 39 à Tours (conservatoire, guinguette, Grand Théâtre, jardin des Prébendes…)
  • 3 à Villandry (aire de camping-car, aire de pique-nique de la Loire à Vélo et office du tourisme)

Une carte complète est disponible ici

En parallèle du wifi, la Métropole s’occupe du déploiement de la fibre (sauf sur les communes de Rochecorbon, Parçay-Meslay et Chanceaux-sur-Choisille, gérées par le Département). Là, le dernier point communiqué date de mars avec 81 768 foyers qui peuvent souscrire à une offre fibre, soit 45% des adresses de l’agglomération, 71% d’entre elles sont par ailleurs à proximité d’un équipement. A la fin de l’année, 105 000 foyers de Tours Métropole pourront obtenir l’Internet à Très Haut Débit (58% du total) et normalement 100% avant 2022.

Selon les chiffres de mars, ce sont les communes de La Riche (87%) et St-Cyr-sur-Loire (72%) qui ont les meilleurs taux de couverture devant Tours (58%), Joué (51%) ou Chambray (47%). 35% des foyers de St Pierre et St Avertin pouvaient bénéficier de la fibre dès le printemps mais… 85 seulement à Fondettes, 161 à Ballan. Rien sur toutes les autres. Aucun décompte plus récent n’a pu nous être transmis.