Tours

HANDICAP : Encore trop de lieux inaccessibles en Touraine

L'Association des Paralysés de France alerte les autorités.

C'était il y a tout juste deux ans : une architecte tourangelle alertait sur le manque d'accessibilité des équipements du quotidien en passant un mois entier en fauteuil roulant. Aujourd'hui, l'Association des Paralysés de France tire à nouveau la sonnette d'alarme à l'occasion d'une date symbolique : en théorie, ce 26 septembre 2018, tous les petits commerces sont censés être accessibles aux personnes en situation de handicap, idem pour les services publics. Mais ce n'est pas le cas...

"Après 3 lois sur l’accessibilité non respectées depuis plus de 43 ans et des délais supplémentaires accordés, APF France handicap dénonce les retards et lacunes accumulés dans la mise en accessibilité de la France !" écrit l'association faisant référence notamment à la célèbre loi de 2005 dont les directives ne sont toujours pas pleinement en vigueur.

"Aujourd’hui APF France handicap attend des actes et une mobilisation sans précédent du gouvernement et des collectivités territoriales pour permettre enfin à tous les citoyens de vivre et de se déplacer librement" peut-on également lire dans son communiqué.

En Indre-et-Loire, l'association a demandé un rendez-vous avec la préfète pour parler accessibilité mais elle n'a pas pu être reçue. Parmi ses revendications :

  • L'obligation de créer des produits automatiquement accessibles pour tout le monde, règle qui selon l'APF doit aussi valoir pour les logements
  • L’application effective de l’objectif de formation de tout personnel, public ou privé, en contact avec le public, aux besoins et attentes des populations à besoin spécifique
  • une communication ministérielle régulière et mesurable attestant d’une volonté politique d’atteindre un objectif
  • des mesures budgétaires et fiscales permettant aux acteurs de terrain d’appliquer la loi