Tours

Festival du Cirque de Tours N°2 : le chapiteau est en place à la Gloriette

Premier spectacle vendredi 28 septembre.

Il est (juste un peu) plus grand que les chap’ d’Aucard de Tours : ce mercredi après-midi le chapiteau du Festival International du Cirque en Val de Loire se dresse fièrement sur la plaine de la Gloriette, à 9 jours de la première représentation de cette seconde édition.

Evénement initialement annoncé une fois tous les deux ans, le festival créé en 2017 revient finalement dès cette année, avec l’ambition de présenter des numéros de qualité mondiale, dignes d’un festival comme Monte Carlo à Monaco (son co-fondateur Alain Frère sera d’ailleurs l’un des 75 membres du jury 2018, aux côtés du directeur de la scène du Moulin Rouge de Paris ou un représentant du cirque Bouglione).

7 représentations sont prévues du vendredi 28 au dimanche 30 septembre, dont une réservée pour les scolaires (horaires et réservations par ici). Autour de la piste, 2 500 fauteuils, donc de quoi accueillir 15 000 personnes sur le week-end : « nous avons déjà vendu 6 000 places » explique le vice-président de la métropole en charge de la culture, Cédric De Oliveira qui voit cela comme un bon bilan (10 000 tickets avaient trouvé preneur il y a un an). Plusieurs associations sont associées à l’événement comme Magie à l’Hôpital (pour faire venir des enfants malades), Habitat et Humanisme ou le Lions Club. Avant les représentations, un programme « collector » vendu 5€ permettra de financer l’acquisition et la formation de chiens guides d’aveugles.

Sur le plan artistique, 14 numéros sont annoncés dont deux en provenance de Chine (le pays est invité d’honneur). Au programme : du trampoline, un show à base d’échelles « libres » qui ne s’appuient sur aucun mur, des sauts périlleux sur échasses par des Russes qui viennent pour la première fois en France, un saut de 12m depuis une balançoire, des rats et ragondins, des chevaux… Le tout avec une animation musicale assurée par un orchestre ukrainien spécialiste du cirque.

Le montage de ce festival nécessite un budget de 300 000€ pour Tours Métropole (identique à l’an dernier), l’institution souhaitant un rendez-vous grandiose à prix réduits (10 à 35€, « deux fois moins que d’autres festivals »). Avant d’annoncer une 3ème édition, elle attend néanmoins le bilan 2018. Il faut dire qu’y compris dans la majorité LR-UDI, tous les élus n’approuvent pas cet événement. Ainsi, 3 communes, dont la ville de La Riche opposée officiellement aux cirques avec animaux et qui n'a pas fait de communication non plus pour le festival, ne souhaitent pas participer à la séance scolaire. Néanmoins, cette année, les militants animalistes ne manifesteront pas à l’entrée du chapiteau, les associations ayant obtenu l’absence de numéros avec animaux sauvages (seuls des animaux domestiques seront présents à Tours), « mais nous restons vigilants pour la suite » nous indique un de leurs représentants.

L’info en plus :

Cette année c’est l’artiste tourangeau Michel Audiard qui signe le trophée du Festival International du Cirque en Val de Loire. 3 prix seront remis à la fin du week-end : un décerné par le public (or), les deux autres par le jury. Les plaques ont été fabriquées dans l’atelier du sculpteur à Rochecorbon.