Tours

Le CHU de Tours débloque 200 000€ pour ses jeunes chercheurs

7 praticiens de l’hôpital vont être soutenus dans leurs projets.

30 dossiers déposés… 7 retenus : pour la première fois cette année, le CHU de Tours subventionne de jeunes médecins de l’établissement pour les aider à démarrer leur premier de recherche. Un coup de pouce essentiel selon Julien Le Bonniec directeur de la recherche pour l’hôpital universitaire : « la recherche fonctionne beaucoup via des appels d’offres mais c’est un procédé difficile pour de jeunes chercheurs car ils sont souvent très sélectifs, notamment ceux du ministère de la santé. Nous avons donc voulu créer une sorte de couveuse interne. »

L’ensemble des lauréats de cette bourse ont moins de 40 ans et vont se partager une enveloppe de 200 000€ : « ils seront à la tête de leur projet et accompagnés par la direction de la recherche. Ils auront également des assistants pour les aider à recruter des malades afin de mettre en place leur protocole » poursuit Julien Le Bonniec.

Les dossiers seront finalisés d’ici la fin de l’année, et les travaux pratiques devraient s’étendre sur deux ans. A la fin, le CHU de Tours espère pouvoir mettre en avant les résultats de son personnel via des publications dans les revues médicales. Il parie également sur le fait que ces 7 professionnels vont acquérir toutes les ficelles pour viser plus haut, c’est-à-dire ces fameux appels d’offres du ministère : « on leur met le pied à l’étrier pour les aider à se jeter dans le grand bain » commente le directeur de la recherche de l’hôpital, se félicitant du nombre important de candidatures, « qui montre le dynamisme de notre jeunesse, prête à prendre la relève. »

Olivier Collet

Les 7 projets soutenus :

  • Le Dr Benjamin Anon va travailler sur le dépistage du cancer colorectal
  • Le Dr Guillaume Bacle va s’intéresser aux ruptures de tendons dans l’épaule
  • Thomas Chalopin prévoit de se pencher sur le vaccin anti-pneumococcique
  • Le Dr Clarisse Dibao a un projet pour venir en aide aux aidants de malades d’Alzheimer
  • Le Dr Fabrice Ivanes travaillera sur les anti-coagulants et la bonne dose à prescrire
  • Le dermatologue Antoine Marchand réfléchit à un traitement pour soigner les malformations lymphatiques dans la bouche
  • La Professeure Pauline Saint-Martin veut étudier les conséquences somatiques et psychologiques des violences faites aux femmes