Tours

Crottes de chien, mégots, poubelles-ventouses… A Tours, une Brigade Verte pour une ville moins sale

Elle pourra verbaliser début 2019.

Tours, ville cracra ? « Non, mais ça se dégrade » reconnait le maire Christophe Bouchet. Et il suffit de se balader un matin de week-end en bord de Loire pour en avoir la confirmation. Selon la mairie, 12 tonnes de déchets sont récupérées chaque année dans les rues, ou les jardins… jusqu’à 400kg aux abords de la guinguette. Beaucoup trop pour une cité qui veut attirer les touristes et qui a peur que les visiteurs ne retiennent que sa saleté une fois de retour chez eux.

Alors, depuis le 1er septembre, la ville a lancé sa « Brigade Verte », soit 8 agents qui patrouillent dans le centre du lundi au samedi de 7h30 à 17h30 pour signaler tout ce qui n’a rien à faire dans l’espace public. Ils n’ont pas été recrutés exprès pour ça : ce sont en fait les anciens ASVP, les personnels chargés de contrôler les tickets de stationnement dans le secteur payant. Mais comme le privé a repris cette mission, il a fallu leur trouver d’autres tâches…

Amende de 68€ en 2019

Par équipe de deux, munis de sacs à dos vert fluo, les agents traquent les crottes de chien, les papiers par terre, les mégots abandonnés, les poubelles non rentrés après le ramassage des ordures, les cartons laissés devant les points d’apport volontaire, les encombrants jetés sur le trottoir sans prévenir le service chargé de leur enlèvement… Ils recensent tous ces dysfonctionnements mais ne peuvent pas agir, seulement prévenir le service voirie ou propreté qui intervient dans un second temps (étonnant, mais c’est comme ça).

« Notre rôle c’est plutôt de faire de la prévention » précise en fait l’un des hommes du groupe. C’est-à-dire aller voir les commerçants, les riverains ou les passants indélicats pour leur demander de ne pas recommencer. Et croiser les doigts pour que ce soit efficace. Pour appuyer leur discours, les membres de la Brigade Verte peuvent distribuer des jolis gadgets vert fluo : des cendriers de poche ou des petits os en plastique contenant des sacs prévus pour les déjections canines (à ne pas jeter sur la voie publique, naturellement…).

Des soucis à Velpeau et aux Prébendes

« On va chercher à identifier qui dépose ses déchets là où il ne faut pas, qui ne rentre pas volontairement et systématiquement sa poubelle » détaille le maire, évoquant des difficultés particulières aux Prébendes ou à Velpeau, mais reconnaissant aussi que certaines personnes âgées ont du mal à soulever les bacs dans leurs escaliers pour les enlever du trottoir. Donc il faudra faire la différence.

Une fois cet « audit » effectué et les réels problèmes listés, la Brigade Verte pourra passer à la répression début 2019 avec la possibilité de dresser des amendes de 68€ pour le jet d’un mégot ou un caca non ramassé (le tarif sera voté lors du prochain conseil municipal, le 1er octobre). Une sévérité qui risque d’avoir du mal à passer, « mais la pédagogie et la réponse aux objections fait partie de la prévention des agents » assure l’adjoint en charge de la voirie Brice Droineau qui, ironie du sort !, présentait le dispositif ce mercredi… devant le magasin Nature & Découverte, Rue Nationale.

 

Et si vous constatez un souci de propreté près de chez vous il est possible de le signaler à brigadeverte@ville-tours.fr ou au 0 800 500 610 (gratuit depuis un fixe).

 

Et en bonus, un dessin animé :