Tours

Parcoursup : plus aucun étudiant en attente à l'Université de Tours

L'Université arrive à 35 000 étudiants...

Parcoursup, le système mis en place cette année pour l'orientation des néo-bacheliers aura certainement causé quelques nuits blanches à certains étudiants en attente de réponses de part et d'autres. Le système instauré cette année pour remplacer le feu APB, qui avait en son temps levé une série de boucliers à son encontre, n'aura pas donné entièrement satisfaction et aura eu lui aussi son lot de critiques et d'erreurs qu'il faudra corriger à l'avenir.

En région Centre-Val de Loire, en ce début de semaine, ils étaient encore près de 150 néo-étudiants à n'avoir de place dans une filière de l'enseignement supérieur. Un chiffre qui pourrait se résorber dans les prochains jours, en raison des ajustements de dernière minute. Un chiffre qui est moindre que celui à la même époque l'an dernier avec APB explique Philippe Vendrix le président de l'Université de Tours (170 en attente au début du mois de septembre 2017).

Ce dernier a validé l'inscription de six étudiants en attente ce mercredi 04 septembre. "Tous ceux qui avaient choisi l'Université de Tours l'ont eu" se félicite-t-il. Cette année ils sont 5300 néo-bacheliers à rejoindre les rangs de l'Université tourangelle.

Près de 35 000 étudiants à l'Université de Tours

Les prévisions pour l'année 2018-2019 s'annoncent plutôt bonnes de leur côté en terme d'effectifs. Le président de l'Université estime ainsi que le nombre d'étudiants inscrits sera peu ou prou identiques à l'année dernière, de l'ordre de 26 000 à Tours et un peu moins de 3000 à Blois. Des effectifs stables donc avec certaines filières toujours très demandées comme la Psychologie ou la première année de Médecine (la fameuse Paces - Première Année Commune aux Etudes de Santé-) qui voit son nombre d'inscrits augmenter de 14%. En revanche, certaines filières "pourtant porteuses d'emplois" selon Philippe Vendrix peinent à se remplir : Mathématiques, Physique ou encore la filière informatique.