Tours

Crèche au Beffroi : elle pourrait rouvrir fin 2018-début 2019

En remplacement de la crèche Pom'Cassis.

En ce début de mois de septembre il manque 26 places pour les bébés de moins de 3 ans à Tours. Dans l'été, la crèche Pom'Cassis du Beffroi a fermé : face à une situation financière trop délicate, l'association a dû jeter l'éponge. A la mairie, on ne veut pas accabler l'équipe qui faisait vivre la structure depuis 25 ans : "la présidente (au conseil d'administration depuis 4 ans, ndlr) a fait un travail remarquable avec une bonne gestion" insiste Barbara Darnet-Malaquin, adjointe en charge de la petite enfance dans la ville.

Néanmoins, l'élue l'assure : il y avait bien 80 000€ de dette (une ardoise ancienne) et les difficultés étaient telles que la ville a provisionné 15 000€ pour payer les salaires du personnel en juillet. Pour la présidente Angèle Amarger, le tableau est différent et la ville a une part importante de responsabilité : "dans un contexte de baisse des emplois aidés, sans aucun fonds associatif, la baisse des subventions municipales a rendu la liquidation de la crèche inévitable" nous a-t-elle écrit en août.

Si elle reconnait que la nouvelle politique gouvernementale vis à vis des emplois aidés n'a pas arrangé la situation, Barbara Darnet-Malaquin réfute l'hypothèse d'une subvention trop faible pour Pom'Cassis (également pointée par le groupe d'opposition Tours à Gauche) : "c'était l'une des crèches les mieux dotées avec 40 000€ par an contre 20 à 30 000€ pour d'autres structures" note-t-elle, promettant de suivre avec attention les autres crèches associatives de la ville (il y en a 8) afin qu'une telle situation ne se reproduise pas chaque année.

L'histoire de Pom'Cassis terminée, la ville souhaite rouvrir rapidement les locaux qu'elle loue à Tours Habitat au Beffroi, toujours avec une crèche. Deux associations sont sur les rangs pour reprendre l'activité mais il faut attendre la fin de la procédure de liquidation de Pom'Cassis avant de débuter une nouvelle activité (car aucune des deux structures ne veut se voir imposer la dette de l'association). Les élus espèrent un retour du service au plus tard début 2019, sans doute avec le même nombre de berceaux (26).

Concernant l'équipe qui travaillait à Pom'Cassis (12 personnes pour 10,5 équivalent temps plein), la ville n'exclut pas d'en embaucher. 1 personne a déjà retrouvé un emploi dans un autre établissement.

Quant aux 26 familles impactées par la fermeture, 7 voyaient leurs enfants rentrer à l'école, d'autres ont pris une assistante maternelle ou opté pour une autre solution dans leur commune de résidence (différente de Tours). Une dizaine de parents ont enfin vu leurs dossiers traités en priorité par le service petite enfance pour leur trouver une place à Monconseil ou dans le quartier de l'Europe.

Pour rappel, la ville de Tours compte un peu plus de 900 places en crèche, dont 180 sous régime associatif. Dans le courant de l'année 2019, la ville annoncera les résultats d'un audit des différents bâtiments en vue d'engager des rénovations. Elle construit par ailleurs en ce moment de nouveaux locaux pour la crèche Leccia dans le quartier Beaujardin. L'ouverture est programmée dans un an.