Tours

Nos 4 solutions pour survivre à la fermeture du Pont Mirabeau de Tours

Il est coupé pendant un mois.

Alerte gros travaux !

A partir de ce lundi, impossible de rouler en voiture, en moto, en camionnette, en bus, en utilitaire ou en tracteur sur le Pont Mirabeau de Tours. Pendant 5 semaines, l’ouvrage doit être soulevé afin d’en refaire les appuis… Chantier spectaculaire mené par Tours Métropole, il succède à une première phase de travaux menée l’été dernier pour refaire l’éclairage et certains joints.

Emprunté par 38 000 véhicules chaque jour, le Pont Mirabeau est un axe important dans la ville et l’agglomération. Avec les vacances, le trafic est évidemment moins important, quasiment divisé par deux, mais la fermeture de ce point de passage sur la Loire va forcément entraîner une belle pagaille à base de bouchons et coups de klaxons.

Heureusement, il y a quelques solutions pour éviter, ou limiter, la galère…

 

N°1 : le vélo et la marche à pied

Le Pont Mirabeau n’est pas complètement fermé. Il reste accessible pour les piétons et les vélos. Ça fait une sacrée balade à pied (un bon kilomètre jusqu’à la Passerelle) mais si vous êtes adeptes de la pédale, vous pourriez bien gagner pas mal de temps en passant par-là plutôt qu’en contournant le chantier d’une façon ou d’une autre en voiture. Cette option est particulièrement valable si vous habitez du côté de Ste Radegonde et que vous avez besoin d’aller en centre-ville. Pour info, il est possible de louer des vélos auprès de Fil Bleu.

Sinon, vous pouvez aussi opter pour le skate board, la trottinette ou les rollers... 

 

N°2 : les transports en commun

Les bus font le grand détour… Les lignes 12 et 17 passent par le Pont Napoléon… Conséquence : le terminus de la 12 n’est plus Porte de Loire mais Constantine, à proximité des Tanneurs. Pour les lignes 53 et 54, pas de départ Place Anatole France mais Place Choiseul, de l’autre côté de la Loire (un petit coup de tram pour traverser, et c’est réglé).

Enfin, la ligne 2 est coupée en deux… Une partie va du CHU Trousseau à l’arrêt Ursulines… La seconde part de l’IUT pour terminer aux Douets. Du coup, les bus Tempo ne traversent pas la Loire. Pour aller des Douets à la gare, l’idéal c’est donc de faire une correspondance avec le tramway en changeant à la station Coppée (vérifiez les horaires, surtout tôt le matin et en soirée !). Le plan est dispo ci-dessous :

 

N°3 : en voiture

La patience sera votre alliée… Du Nord vers le Sud, deux autres ponts permettent de rejoindre Tours Centre : Wilson et Napoléon. Clairement, ils risquent d’être bien embouteillés aux heures de pointe, surtout les deux prochaines semaines (ce sera plus calme en août). Dans l’autre sens, du Sud vers le Nord, seul le Pont Napoléon est ouvert aux véhicules à moteur… Problème : il y a encore quelques travaux aux Halles ces jours-ci donc pour y accéder depuis Jean Jaurès il faut contourner par la Rue Lamartine.

Sinon, vous avez deux autres solutions pour traverser la Loire… En fonction de votre route elles vont feront faire de grands détours mais elles ont l’avantage d’éviter le cœur de ville et les feux…

  • Le pont de l’A10 (à proscrire ABSOLUMENT les vendredis dans l’après-midi et le samedi pour cause de départs (ou retours) en vacances (on vous aura prévenu)
  • Le pont du périphérique entre La Riche et St-Cyr-sur-Loire. Par exemple, si vous allez de La Riche à St-Pierre-des-Corps, utilisez-le, poursuivez jusqu’à Vaucanson, redescendez par le Boulevard Abel Gance et l’A10 et repartez vers l’Est. Long, mais sans doute moins stressant.

 

N°4 : partir en vacances

Malheureusement, ce n’est pas donné à tout le monde (et il peut aussi y avoir des bouchons pour accéder à la plage)…