Tours

PHOTOS : Les Bleus champions du monde... et la fan zone de Tours en furie !

Découvrez notre grand reportage photo à la Gloriette.

La France a eu peur mais qu'est-ce que c'était beau : ce dimanche après-midi les Bleus ont remporté leur deuxième Coupe du Monde de football en battant la Croatie 4-2 à Moscou... Sans forcément dominer, les hommes de Didier Deschamps ont été plus efficaces, plus maîtres de leur sujet que leurs adversaires en mettant au fond des filets 4 de leurs 6 tirs au cours des 90 minutes du match.

A Tours, la fan zone prévue pour 12 000 personnes à la Gloriette en a finalement accueilli 18 000 sur 27 000m² (donc on tait pas les uns sur les autres non plus, sauf dans le tram pour venir et repartir)...

Devant un écran géant de 36m², on a vu des familles, des couples, des amis... Dès le début de l'après-midi, les premiers supporters sont arrivés pour se masser derrière les barrières et être aux premières loges (mieux valait avoir des bouchons d'oreille, les basses étaient très fortes)... Juste avant la rencontre, certains squattaient les tables de pique-nique du parc, redécorant les arbres en bleu-blanc-rouge... Globalement, dans la foule, beaucoup avaient respecté les couleurs du drapeau tricolore : il y avait des oreilles, des chapeaux à crète de coq, des drapeaux autour de la taille pour faire des jupes, même un t-shirt symbolisant un maillot de bain de l'équipe de France.

Pour tout vous dire, on a cherché des supporters croates, on n'en a pas trouvé... On a juste croisé deux Portugais avec leur drapeau. Heureux d'être là pour le plaisir du foot. Ils ont aidé à faire monter la température : et c'est peu de dire qu'il a fait chaud. Au premier rang, la sécurité a versé de l'eau à quelques reprises sur les personnes présentes au bord des barrières pour qu'elles puissent se rafraîchir.

Le début de la rencontre a été tendu niveau ambiance : la fan zone était concentrée jusqu'au 1er but des Bleus... Pas d'euphorie et c'était bienvenu, la Croatie égalisant quelques minutes plus tard. A la mi-temps, la France mène 2-1 grâce à un pénalty transformé par Griezmann et on commence à sentir la ferveur, l'optimisme. Malgré tout, quand on se balade, on sent que les Tourangeaux ne sont pas complètement satisfaits du jeu des bleus, qu'ils attendent mieux d'eux. Les footballeurs les ont peut-être entendus et les ont rassurés à l'entame de la seconde période. A 3-1 on hurle, on explose à 4-1... Et malgré la réduction du score des Croates après la boulette de Lloris (4-2), les sourires se multiplient; Le stress baisse à chaque seconde, à force de voir le chrono défiler et la fin de la rencontre approcher. Dans les arrêts de jeu, on voit deux agents de sécurité se faire une accolade : ça sent très bon.

Après 5 longues minutes de temps additionnel c'est la délivrance : il faudra désormais coudre une deuxième étoile sur la maillot bleu, Griezmann, Pogba, Umtiti, Mbappé et compagnie sont champions du monde, on chante I Will Survive à la Gloriette, mais aussi La Marseillaise, la première d'une très longue série. We are the champions, aussi, naturellement. Ou, plus insolite dans le tram qui nous ramène en ville Zidane il va marquer, parodie de Cauet sortie pour 2006, et bien sûr l'incontournable Johnny avec Tous ensemble.

Oui, ce 15 juillet 2018 c'est ensemble que Tourangelles et Tourangeaux ont exulté pour remercier leur équipe de foot de leur offrir ces moments de joie... La Gloriette n'était que le lieu de commencement de la fête, celle-ci va se poursuivre jusqu'au bout de la nuit.

On vous propose un premier reportage photo pour vous montrer l'ampleur de la foule et de son bonheur, les clichés sont signés James Techer et Olivier Collet :