Tours

Suspension d'un nouvel enseignant : le malaise continue au Conservatoire

Cet enseignant est accusé d'avoir parlé de l'affaire Dizier devant des élèves

Le malaise qui suit l'affaire Pierre-Marie Dizier, du nom de l'ancien chef de choeur de la Maitrise du conservatoire Francis Poulenc, accusé d'agressions sexuelles sur des élèves, n'en finit plus d'agiter le conservatoire depuis le mois de février.

Depuis l'éclatement de l'affaire, ce n'est peu dire que l'ambiance au Conservatoire n'est pas au beau fixe, plombée par une affaire qui dépasse le simple cadre personnel de l'ancien chef de choeur, depuis licencié par la Mairie de Tours.

Si un silence génant s'est installé au sein de l'institution, certaines voix se sont néanmoins élevées, souvent sous couvert d'anonymat, parfois moins discrètement. C'est notamment ce qui est reproché à un enseignant du Conservatoire, dont on a appris sa suspension cette semaine. Ce dernier déjà suspendu quelques jours en avril pour avoir donné son avis sur le sujet publiquement, notamment sur les réseaux sociaux, est cette fois mis au ban pour avoir abordé d'une manière jugée inapropriée par la Mairie, l'affaire devant des élèves de 6e et de 5e, membres de la Maitrise en question. Une prise de parole génante, au lieu de faire un cours, de quoi justifier la suspension pour la ville de Tours.

Quant à l''enseignant, il prendra sa retraite le 1er octobre prochain, certainement un peu poussé par les récents événements...