Tours

La ligne SNCF Tours-Caen menacée ?

Les écologistes s'inquiètent.

Vendredi 22 juin dans un communiqué commun, les élus écologistes de Normandie, des Pays de la Loire et du Centre-Val de Loire se sont inquiétés d'une possible suppression des trains reliant Tours à Caen via Le Mans et Alençon, hypoàthèse envisagée par le président de la région Normandie, insatisfait de leur fréquentation.

"La ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours est stratégique. Elle fait partie des Trains d’Equilibre du Territoire (TET) et rappelons qu’Hervé Morin a réclamé la gestion de ces lignes, arguant d’une capacité à mieux les gérer que l’Etat. Il serait donc totalement incompréhensible qu’il soit celui qui décide d’arrêter d’y faire circuler des trains. Beaucoup de personnes prennent cette ligne chaque jour pour étudier ou travailler. C’est aussi une ligne qui relie nos villes et campagnes à deux gares TGV : Le Mans et Saint-Pierre-des-Corps (via Tours). Elle contribue donc pleinement au désenclavement rural. Elle nous libère aussi de la centralité parisienne." notent les écologistes qui notent que le trafic est en hausse au moins en Sarthe avec une progression de 10% en 2017.

"Cette ligne mérite que l’on se batte pour elle. Elle doit être hissée au rang des priorités des négociations avec la SNCF et l’Etat. En mai 2015, Jacques Auxiette, président de la région Pays de la Loire, Laurent Beauvais, président de la Basse-Normandie, et François Bonneau, président du Centre-Val de Loire, avaient su construire un front commun pour le maintien de cette ligne. Nous appelons aujourd’hui les présidents actuels des Régions Normandie, Pays de la Loire et Centre-Val-de-Loire à rapidement élaborer une stratégie partagée pour la rénovation de cette ligne et à agir de concert dans l’intérêt des habitant-e-s de leurs territoires et des générations à venir" plaident les élus, dont Charles Fournier pour le Centre-Val de Loire.

En semaine, jusqu'à 3 trains relient directement Tours à Caen à 9h, 14h et 16h30, et en environ 3h.