Tours

[#MIAM] La Rissole, un restaurant tout doux Place du Monstre

Il est lancé par les anciens du Bistrot N’Home.

Le Bistrot N’Home a changé d’adresse et de nom mais il ne s’est pas exporté très loin... Bonne table située près des Halles de Tours dont on avait plutôt de bons retours et d’assez bons souvenirs, le restaurant a fait un saut de puce jusqu’à la Place du Grand Marché, pour succéder à la Cuisine du Monstre. Entre temps, il est devenu La Rissole.

Immanquable grâce à son entrée voutée, la déco de La Rissole est sobre... Peut-être un peu sombre au fond mais c’est dû à l’architecture du lieu et de toute façon on s’y sent bien, accueilli avec le sourire : ce jour-là le service est calme, pas de stress en salle ni en cuisine. Du coup c’est presque un peu trop silencieux...

En fonction de l’heure du repas, plusieurs solutions s’offrent à vous... La Rissole a remis au goût du jour ce qui faisait le sel du Bistrot N’Home : la formule du midi en un seul service avec petite entrée plat et dessert sur un seul plateau pour 16€50, du bonheur pour les gens pressés. Un exemple de ce qu’on y trouve : oeuf à 64° avec crème de crustacés et tuile de parmesan pour commencer puis lapin à l’estragon avec pomme vapeur et clafoutis aux cerises.

Et puis il y a le menu à la carte avec des créations de saison et on n’a pas résisté... En entrée asperges blanches (de Touraine !)... à la maltaise, soupe glacée de moules au curry ou pressé de la lapin au foie gras et, pour notre plat, de l’épaule d’agneau cuit longtemps (7h) pour une viande bien tendre et goûteuse servie en cocotte avec du boulgour, et fruits moelleux pour un petit sucré salé parfaitement assaisonné avec des herbes et une sauce bien concentrée (la lotte ça nous tentait bien aussi)...

Pour le dessert, il n’y a pas 15 choix et c’est très bien comme ça :fraises aux perles du Japon, tartelette aux pralines roses ou ce que nous a apporté le chef en personne : sablé breton au chocolat lacté, caramel et framboises et sorbet lacté cacaco... Vraiment intéressant, original, recette maîtrisée même si on aurait bien voulu sentir encore un peu plus le chocolat. Au fait, on a accompagné tout ça d’un bon verre de coteaux de l’aubance (5€50) et pour les amateurs la carte des cafés est également bien fournie. Tarifs : 26€ pour deux plats, jusqu’à 38 si vous prenez entrée-plat-fromage-dessert. C’est inventif, avec de bons produits et à des prix convenables pour la qualité : ça mérite de réserver.