Tours

Enorme confusion après l'annulation d'une épreuve de PACES à Tours

La perte d'une seule copie entraîne de lourdes conséquences.

Fort embarras en cette fin de semaine à l'Université de Tours... On a appris que suite à l'epreuve d'anglais passée fin mai par 1 100 étudiants de PACES (la première année d'études de médecine), une copie avait été perdue : "dans l’impossibilité de retrouver cette copie malgré les moyens mis en œuvre, le jury a été contraint d'annuler cette épreuve et d’en organiser une nouvelle, condition indispensable afin de garantir la validité du concours" explique la fac dans un communiqué vendredi soir, annonçant également la date de cette nouvelle épreuve : lundi 11 juin.

Le souci, c'est que beaucoup d'étudiants auront de grosses difficultés pour être présents à ce nouvel examen obligatoire s'ils veulent valider leur année et ne pas avoir un zéro pointé éliminatoire en anglais...

L'Université a bien conscience du problème et liste quelques cas de figure : "les étudiants ayant fait savoir qu'ils sont actuellement hors métropole ont été incités à rentrer pour passer cette nouvelle épreuve. Chaque cas fera l'objet d'une
analyse individuelle et la possibilité d'une contribution à un dédommagement sera envisagée. Les étudiants qui envisageaient de partir à l’étranger et les étudiants engagés dans un emploi d'été se sont vus proposer un certificat attestant de la nécessité de leur présence à l'épreuve du 11 juin", certificat qui peut permettre par exemple de justifier des modifications de billet d'avion... seulement si la personne qui voyage a pris une assurance, ce qui n'est sans doute pas le cas de la majorité.

Devant cette situation aussi imprévisible que gênante, le député tourangeau LREM Daniel Labaronne annonce ce samedi qu'il se saisit du dossier et compte intervenir auprès de la ministre de l'enseignement supérieur Frédérique Vidal afin de voir comment la situation peut être arrangée.