Tours

Un tableau de cactus dans la Nef du CCC OD

La double exposition de Ghada Amer débute ce week-end à Tours.

On dit souvent que la Touraine est la région idéale pour découvrir de splendides jardins, et c’est vrai qu’entre ceux des châteaux, les parcs de la ville de Tours ou les fantaisies des particuliers il y a de quoi faire. Jusqu’au 6 janvier 2019, c’est un autre style d’oeuvre naturelle que l’on va pouvoir admirer à deux pas de la Loire : le grand tableau de cactus de Ghada Amer, au Centre de Création Contemporaine Olivier Debré : Cactus Painting.

Artiste d’origine égyptienne de 55 ans installée à New-York mais francophone (elle est arrivée en France à 11 ans et y a étudié), Ghada Amer a imaginé un parterre gigantesque de 16 000 cactus avec d’élégantes formes géométriques...

Rouges ou verts, acquis dans la région ou bien plus loin (certains viennent des Pays-Bas) ils font tous ensemble référence « à la grande tradition de la peinture abstraite américaine » mais aussi à la domination masculine dans l'histoire de l'art. Chaque jour, des photos sont prises pour assister à l’évolution des plantes dans la longueur (même si elles n’ont pas besoin de beaucoup d’eau, un arrosage sera nécessaire chaque semaine avec des techniques différentes selon la nature des cactus). A la fin de l'exposition, l'artiste espère que les cactus seront revendus pour quelques euros aux visiteurs, donnés à des professionnels ou des Tourangeaux pour qu'ils aient une nouvelle vie.

Présentée dès ce vendredi soir pour ce vernissage, l’installation complète une exposition de tableaux brodés de l’artiste évoquant le sort des femmes mais aussi des Noirs. Elle est baptisée Dark Continent, sera visibile jusqu’au 4 novembre et Ghada Amer en assurera elle-même une visite guidée ce dimanche 3 juin dans la Galerie Noire. On notera que c’est sa première exposition en France depuis l’an 2000... et que la dernière fois qu’elle avait présenté son travail dans notre pays c’était déjà à Tours.