Tours

[#MIAM] Un restaurant franco-africain à Velpeau

Au menu : mafé, manioc et cocktails à base de jus de gingembre.

« Le quartier manquait d’un restaurant » expliquent Irène peu de temps avant de débuter le service. Tout juste trentenaire, maman de deux enfants, cette jeune Tourangelle fait partie de l’équipe de gestion d’un nouveau lieu qui pourrait bien apporter du dynamisme dans le quartier Velpeau : le 153, installé Rue de la Fuye… au numéro 153, cela va de soi.

Cette adresse, c’est l’ancien repère du CDD, le Café des Demoiselles (un bar à hôtesses). Si vous avez déjà eu l’occasion d’y pénétrer, vous ne le reconnaîtrez pas : la « chambre noire » a été reconfigurée et transformée en un « salon VIP » pour boire des cocktails, les douches sont devenues une cuisine, un écran de télé trône en bonne place sur la scène où se déroulaient les strip tease… Mais il y a toujours de quoi s’amuser.

Un mafé

« On a mis deux ans à monter ce projet » explique Irène, assistante sociale de profession qui s’est associée avec sa sœur Arlette (29 ans) et a recruté Jonathan, un Tourangeau parti à Nantes puis revenu à Tours tout récemment (et déniché grâce à une annonce chez Pôle Emploi).

En ajoutant l’équipe de cuisine (1 à 2 personnes), le 153 est donc au complet pour démarrer son histoire… Il compte une cinquantaine de couverts dans une ambiance sobre, tantôt cosy ou dynamique… Au sol, un beau parquet, au bar des lumières bleues : « c’est le beau-père d’Arlette qui a tout refait, 6 mois de travaux ont été nécessaires » explique encore Irène pendant que son petit garçon gambade entre les tables.

Ayant des origines congolaises, les deux jeunes femmes ont souhaité les mettre en valeur pour la carte du restaurant… On y retrouve donc du riz rouge, du mafé (plat traditionnel avec sa sauce au beurre de cacahuète), du poulet accompagné de mangue, du capitaine (un très bon poisson, ici importé du Sénégal) ou encore les célèbres accras de morue, sans oublier des gambas que l’on peut accompagner de manioc, également en provenance directe du continent africain.

Revendiquant une cuisine familiale, le 153 propose par ailleurs quelques plats plus classiques (burger avec pain fait maison, entrecôte, mousse au chocolat) et se prépare à organiser régulièrement des événements (concerts, shows d’humoristes, diffusion des matchs de la Coupe du Monde sur ses deux écrans…).

Pour boire, Jonathan, qui a 26 ans et des attaches au Cameroun, s’occupe des cocktails avec deux recettes à base d’ingrédients africain : l’une incluant le très sucré et très rouge (mais non moins exquis) jus de bissap, avec tequila et jus de citron, l’autre sans alcool avec gingembre, citron vert et limonade… Velpeau a donc désormais son bar d’ambiance à cocktails, avec fumoir pour ne pas déranger les voisins.

Côté prix, comptez entre 20 et 30€ pour la totale (entrée-plat-dessert). Le 153 est ouvert du lundi midi au samedi soir, plus d’infos sur sa page Facebook.

 

Retrouvez toutes nos actualités culinaires tourangelles en cliquant ici.