Tours

Les violences faites aux femmes expliquées dans un bus à Tours

Il circule sur la ligne 2 et s’arrêtera longuement dans 3 centres commerciaux.

  • 80% des femmes sont confrontées au sexisme au travail
  • 17% des femmes et 22% des hommes considèrent que quand une femme dit non elle veut dire oui
  • 86 femmes victimes de violences dans leur famille ont demandé un hébergement d’urgence au 115 l’an dernier en Indre-et-Loire

Ces chiffres, et plein d’autres, sont exposés dans le bus N°341 de Fil Bleu. Aux couleurs de la ligne 2 (Les Douets – CHU Trousseau) il a été redécoré depuis le 14 mai avec des affiches pour sensibiliser voyageuses et voyageurs à la question des violences faites aux femmes.

A l’intérieur, on trouve donc une définition du harcèlement sexiste et ses conséquences pénales, le mode d’emploi pour donner l’alerte en cas de problème sur un arrêt de tram (les boutons d’appel sont directement reliés au PC opérationnel de Fil Bleu), les possibilités d’aides offertes aux femmes victimes de violences en Indre-et-Loire (hébergement, écoute…) ou des témoignages de femmes victimes de harcèlement.

Cette exposition, elle a été réalisée par Fil Bleu, le Planning Familial, France Victimes 37, le CHU de Tours ou encore le CIDFF : une liste de partenaires qui veulent sensibiliser les personnes utilisant les transports en commun, souvent théâtre de remarques sexistes. Ainsi, 68% des clients de Fil Bleu sont des femmes, 68% se sentent totalement en sécurité lorsqu’elles voyagent sur le réseau mais 16% d’entre elles ont déjà subi du harcèlement selon une étude de Keolis. Rappelons que selon une autre enquête, 97% des Tourangelles affirmaient avoir déjà été harcelées dans l’espace public (rue, transports…).

Pour susciter l’intérêt sur ces sujets et faire réagir la population, le bus 341 va circuler jusqu’au 9 juin avec ses nouvelles couleurs… Après un arrêt Place Anatole France ce mercredi, il stationnera aussi 3 après-midis dans des centres commerciaux de l’agglomération afin d’aller à la rencontre des Tourangelles et des Tourangeaux (ce samedi 2 juin à la Petite Arche dès 15h à Tours, le 6 aux Atlantes de St-Pierre-des-Corps et le 9 au Auchan de Chambray). L’enjeu est important : près de 3 viols ou agressions sexuelles ont été recensés en Indre-et-Loire l’an dernier et 1 555 plaintes pour violences ont été déposées par des femmes en 2017, environ 5 par jour.