Tours

Jeudi, grève des kinés au CHU de Tours

Il manque 10 postes selon les syndicats.

Après la neurochirurgie, les urgences ou les admissions de Trousseau, un nouveau mouvement de grogne se profil au CHU de Tours : celui des kinés. Selon le syndicat Sud, un mouvement débute ce jeudi 31 mai à minuit car "cette équipe doit faire face à une pénurie importante : 10 postes sont vacants."

"Ces postes font défaut dans de nombreux services" poursuivent les représentants du personnel qui estiment qu'il n'y a plus de "d’assurer les missions d’expertise propres à l’activité au sein du CH".

Selon eux, ce manque de personnel est dû à l'absence de hausse des salaires, à une évolution professionnelle contrainte et à des contrats précaires incitant alors les professionnels à choisir l'activité libérale.

Sud demande des recrutements pour les postes vacants, des revalorisations de salaires et plus de formations. Des rendez-vous ont été demandés avec la direction et le maire de Tours Christophe Bouchet, président du conseil de surveillance de l'hôpital. Les grévistes seront aussi dans la rue ce jeudi de 13h à 15h devant les sites hospitaliers pour faire signer une pétition de soutien.