Tours

Alcoolisme : un nouveau traitement testé au CHU de Tours

L'hôpital cherche des volontaires pour l'expérimenter.

En coopération avec le CHU de Dijon, l'hôpital de Tours pratique actuellement un programme de recherche dont le but est d'évaluer l’efficacité d’un traitement expérimental sur la réduction de consommation d’alcool chez des personnes souffrant de troubles de l’usage d’alcool. Ce procédé s'intitule la Stimulation Transcrânienne à Courant Continu.

Concrètement, c'est une technique de stimulation cérébrale "non invasive". "Simple, sûre, sans prémédication et sans danger" d'après le CHU, elle est réalisée sans hospitalisation et dure treize minutes (deux fois par séance). "Cette technique a déjà démontré son efficacité en psychiatrie et de récente données suggèrent que cette technique aurait un intérêt en addictologie en diminuant l’envie irrépressible de consommer des substances" poursuit l'hôpital en précisant néanmoins que les études actuelles ont été réalisées sur peu de personnes ce qui ne permet pas d'assurer une efficacité à long terme pour l'instant.

Potentiellement, on estime que 10% de la population a des problèmes d'alcool. "L'objectif de ce traitement est la réduction des consommations et pas l'abstinence" est-il également précisé. Pour cela, le CHU a besoin de volontaires, hommes ou femmes âgés de plus de 18 ans, souffrant d’un trouble de l’usage d’alcool léger, moyen ou grave, ne consommant pas de substances illicites, qui ont déjà tenté au moins une fois de réduire ou d’arrêter la consommation d’alcool et qui sont motivées pour réduire leur consommation.

Si cela vous intéresse vous pouvez vous manifester jusqu'au 1er décembre 2019 au 02 18 37 05 81.