Tours

Les Blouses Notes : association solidaire malade

La structure tourangelle a besoin de soutiens pour poursuivre ses activités.

Ça ne va vraiment pas fort en ce moment pour les associations tourangelles… Après La Maison des Jeux de Touraine, C’Koi ce Cirk ou, plus récemment, Courteline, une nouvelle structure bien connue du territoire se retrouve en situation inconfortable : les Blouses Notes. Alors qu’elle s’apprête à fêter ses 20 ans, elle fait face à d’importantes difficultés financières et n’est pas sûre de pouvoir continuer à payer les musiciens qui proposent des interventions aux enfants malades à l’hôpital.

En marge d’un concert de soutien organisé samedi à la librairie Libr’Enfant de la Rue Colbert, nous avons rencontré son président Arnaud Téry afin d’en savoir plus… « Nous sommes soutenus par beaucoup de collectivités publiques ou de partenaires privés mais pour l’instant c’est insuffisant. Là, les musiciens peuvent intervenir jusqu’en septembre et après on n’a plus les moyens de les rémunérer. Je rappelle que ce sont deux professionnels spécialement formés pour intervenir auprès de la petite enfance en milieu hospitalier. Ils interviennent 5 jours par mois et voient environ 2 000 enfants par an. L’association est née de l’intuition que la musique avait vraiment toute sa place à l’hôpital mais il y a 20 ans ce n’était pas évident, à cette époque l’art n’était pas encore reconnu comme une thérapie douce. Le regard a changé aujourd’hui. »

Un concert événement pour les 20 ans de l’association

Malgré le soutien des soignants (dont certains étaient présents pour chanter avec les membres samedi Rue Colbert), Les Blouses Notes a toujours été dans une situation fragile, selon Arnaud Téry. Ces derniers temps, celle-ci semble néanmoins être devenue encore plus instable : « il nous manque à peu près un tiers de notre budget de 30 000€ pour fonctionner par exemple parce que certaines subventions sont à la baisse. » Cela dit, l’association est désormais reconnue d’intérêt public par l’administration fiscale ce qui permet aux professionnels et aux particuliers de bénéficier de réductions d’impôts lors de dons : « on espère élargir nos financements via du mécénat » détaille le président.

Pourquoi est-ce important qu’une association comme Les Blouses Notes continue d’exister ? « La musique accompagne tous les moments de la vie, particulièrement les plus difficiles. On s’adresse à un public fragile, des enfants malades, et on leur apporte un mieux-être qui permet de passer un cap et se projeter ailleurs que dans une chambre d’hôpital. Et c’est une association toujours bienvenue par les soignants, on est ravis de les voir à nos côtés ce week-end. »

Et pas question de se laisser abattre dans l’équipe : en parallèle de son appel à l’aide, Les Blouses Notes prépare son 20ème anniversaire avec un concert prévu le 5 septembre à la Maison de la Gloriette dès 17h30. Les musiciens de l’association et son atelier vocal seront sur scène, et le public pourra profiter d’un goûter.

Olivier Collet / Photos : Claire Vinson

Plus d’infos sur le site des Blouses Notes.