Tours

Tours FC : les collectivités pas forcément prêtes à aider le club

C’est ce que le maire de Tours a annoncé vendredi soir.

La saison prochaine, le Tours FC jouera en National 1 après une saison catastrophique en Ligue 2… Relégué en 3ème division après 10 ans de stabilité, le club de foot tourangeau subit un drame sportif qui entraîne en prime un nouveau casse-tête financier puisqu’il doit trouver plus de 3 millions d’euros pour équilibrer ses comptes, alors même qu’il venait de mettre fin à ses ennuis budgétaires.

Pour absorber ce choc, le président Jean-Marc Ettori avait lancé un appel aux collectivités, demandant une avance sur subventions pour 3 ans, soit un total d’1,2 million d’euros… Le maire de Tours Christophe Bouchet lui a répondu lors du conseil métropolitain de vendredi soir. Lui-même ancien président de l’Olympique de Marseille, l’élu n’a pas été tendre : « on va regarder avec le club, il faut être attentif mais on ne sera pas dans cette proportion. Les collectivités n’ont pas à s’engager à la place ou au secours des clubs sportifs professionnels car il y a des aléas sportifs. Quand on dirige on le sait donc il faut anticiper. »

La ville de Tours serait donc prête à un coup de pouce comme elle avait pu le faire pour le TVB via une avance de subvention il y a quelques temps mais elle ne veut pas être vu comme le seul recours, notamment parce que « l’équipe dirigeante n’a pas autant de stabilité locale que d’autres clubs » a souligné Christophe Bouchet qui avait déjà critiqué les absences régulières du territoire tourangeau du président corse Jean-Marc Ettori alors qu’il entretient des relations bien plus privilégiées avec les responsables du TVB, des Remparts ou de l’UTBM.