Tours

Les élèves de Becquerel financent des appareils de muscu pour leur lycée

Ils sont en libre accès dans la cour de l’établissement.

C’est une réalisation probablement unique en France : au lycée Becquerel de Tours, il y a 7 appareils de musculation dans la cour de récréation depuis un mois, et ce sont les élèves eux-mêmes qui ont eu l’idée de les installer et qui se sont occupés de trouver le financement nécessaire…

« C’est un projet qui a démarré il y a 7-8 ans » se souvient le conseiller principal d’éducation Alain Marsal… A cette époque-là, des élèves membres de la Maison des Lycéens font part à la direction d’un désir d’installer des équipements pour pratiquer la musculation au sein même de l’établissement, d’autant que de nombreux jeunes font déjà des exercices le mercredi après-midi avec l’UNSS. Accueilli favorablement, le projet est néanmoins ajourné car il y a plus urgent… et plus gros : la reconstruction des ateliers du lycée.

Depuis septembre 2017, les ateliers flambant neufs de Becquerel sont opérationnels et l’équipe de l’établissement a donc pu se consacrer sur sa cour, ce qui a ravivé l’envie d’y aménager un espace pour la musculation, même si les élèves qui avaient porté l’initiative au départ ont quitte l’établissement entre temps.

Un budget supérieur à 20 000€

La Maison des Lycéens s’est emparée du dossier et l’a suivi de A à Z. Rassemblant 75% des 400 élèves de l’établissement (qui versent une cotisation de 5€ par an), elle a mis 11 500€ sur la table et a été chargé une somme équivalente auprès de partenaires pour compléter l’opération, obtenant notamment une aide de l’entreprise Proludic de Vouvray, une autre de la région, et l’équivalent de deux toupies de béton offertes par une entreprise du BTP/

« Ce sont les élèves qui ont choisi les sociétés, les appareils et qui ont négocié avec les architectes » résume Alain Marsal, ce qui n’a pas handicapé les autres activités de l’association qui a pour mission d’améliorer le quotidien des élèves (achat de baby foot, télévision pour les internes, travaux de peinture dans le foyer, participation aux 20km de Tours…)

Mis en service pile pour le retour des beaux jours en avril, les appareils de musculation ont vite été adoptés par les adolescents : « on ne s’en sert pas pour les cours, c’est uniquement pour un aspect ludique. Ils permettent de faire travailler les abdos, les pectoraux ou les fessiers. Il y a aussi des barres fixes et des barres parallèles, c’est vraiment de l’excellent matériel » détaille le CPE Alain Marsal qui espère maintenant que les jeunes n’hésiteront pas à profiter d’une option qui leur est offerte, à savoir se lancer des défis via une application dédiée aux équipements (le record de pompes en une minute par exemple). De plus, chaque machine est équipée d’un QR Code ce qui permet de savoir, en un clic, ce que l’on peut faire avec.