Tours

Derniers jours ! Delphine Nivelet et Renar exposent Rue des Halles

Des photos très humaines et des dessins hyper réalistes.

Si vous lisez régulièrement Info Tours, le nom de Delphine Nivelet ne vous est pas forcément inconnu : collaboratrice régulière de notre média, la photographe est également infirmière libérale à Tours… Son métier et sa passion elle les a rassemblés depuis un an pour une série de photographies singulières et pleines d’émotions qu’elle présente dans le salon de thé-boutique Tia Gourmet de la Rue des Halles en ce moment…

Dans les cadres : ses patientes et ses patients, des personnes âgées qu’elle voit parfois tous les jours pour des soins… Au début elle a photographié leurs mains, ou leur visage entre leurs mains, puis confie que rapidement ses modèles se sont libérés pour s’afficher au grand jour avec leurs rides, et leur regard qui en dit long sur leurs émotions et leur longue vie, « on y voit le poids des souvenirs » glisse la Tourangelle…

Au départ inspirée par un ami photographe, Delphine Nivelet a instauré une relation de confiance lors de ses visites, prenant parfois le temps de revenir le week-end avec son appareil photo pour instaurer une autre relation, montrer ces retraité(e)s sans trahir de secret médical, juste les mettre en avant (ce qui se fait trop peu dans le mon de l’art, dit-elle), des personnes par ailleurs parfois isolées, dont la photographe est la seule visite de la journée.

Pour accompagner ces portraits où l’on peut observer les dessins du temps, les œuvres dessinées de Renar s’affichent en grand format dans le magasin gourmet… Cet artiste tourangeau singulier produit des portraits à la perfection, impressionnantes images de Michael Jordan ou de cinéma qui dialoguent avec « les papys et les mamies » de Delphine Nivelet, les détails y sont ciselés, les expressions hyper réalistes… On s’y croirait.

Un duo inattendu, tout en noir en blanc mais très lumineux, bluffant de réalisme, qui dialogue du regard et laisse libre court aux interprétations. A voir très vite, ça se termine ce samedi 26 mai (mais Delphine Nivelet exposera fin juin avec une autre série sur les arbres à Perrusson)