Tours

Au moins 900 offres d’emplois au grand forum de Tours

La 5ème édition est prévue ce mercredi 30 mai.

1 – Rappel des faits

Créé en octobre 2014 sous l’impulsion de la préfecture d’Indre-et-Loire et de la mairie de Tours, organisé avec la Mission Locale, Pôle Emploi, la CCI ou le Conseil Régional, la Forum Tou(r)s pour l’Emploi et l’Alternance a lieu chaque année fin mai-début juin depuis 2015 dans les différentes salles de l’Hôtel de Ville de Tours avec des entreprises, des agences d’intérim, des centres de formation…

Gratuit, ouvert à toutes et à tous (étudiants, salariés, demandeurs d’emploi…) il a pour objectif d’aider à trouver un nouveau poste, que l’on soit au chômage ou déjà en emploi. De nombreuses formations sont également disponibles.

3 000 visiteurs ont été accueillis sur la journée l’an dernier (4 fois plus que la première édition), 700 offres d’emplois étaient proposées mais on ignore le nombre réel de postes créés suite à cette manifestation, on sait néanmoins qu’une dizaine de personnes ont pu trouver un job directement sur place lors de leur visite. Un conseil donc : venez avec votre CV, vous pourrez passer des entretiens directement.

2 – Comment ça marche ?

« Ce que l’on veut c’est lier l’emploi à l’alternance, quand on voit le gisement d’emplois non pourvus c’est un vrai sujet » note Thibault Coulon, l’élu de la ville qui s’occupe de ce sujet, mettant en avant les 30 organismes de formation présents, notamment les CFA. 60 entreprises ont été sélectionnées (il y en a plus qui candidatent chaque année, nous assure-t-on), et elles s’engagent à donner une réponse à chaque personne qui postule, mais aussi à motiver ses choix positifs ou négatifs. Elles doivent ausis mettre clairement en avant les offres détaillées qui sont disponibles en amont du salon.

3 – Plein de formations disponibles

La conseillère régionale Isabelle Gaudron note que « près de 3 600 formations » restent finançables en Indre-et-Loire, pour des métiers en tension. « Ce qui intéresse les entreprises aujourd’hui ce sont les gens et les compétences qu’ils portent, pas forcément leur cursus. Elles cherchent des candidats motivés qui ont un intérêt pour le métier même s’ils ne sont pas forcément dans les radars et si les compétences ne sont pas là c’est à ce moment que la formation a du sens. »

4 – Ce qui ne change pas pour l’édition 2018

L’accès est gratuit (pour les visiteurs… mais aussi pour les exposants), l’accueil est assuré par des Tourangelles et Tourangeaux issus du programme garantie Jeunes de la Mission Locale ou de l’école de la deuxième chance. Sinon, les postes les plus recherchés se trouvent dans les secteurs de l’industrie (soudeurs), de l’hôtellerie-restauration, des services à la personne, de l’armée et de la gendarmerie…

On nous assure que de plus en plus de postes sont proposés à temps complet, ou au moins à 28 ou 30h. Mais aussi que beaucoup de personnes viennent sur ce type d’événement pour chercher un emploi complémentaire lorsqu’elles sont déjà à temps très partiel.

5 – Ce qui change cette année

La partie publique de Tou(r)s pour l’Emploi et l’Alternance est resserrée de 14h à 19h >pour permettre aux salariés qui travaillent de venir en fin d’après-midi (un stand de conseil en évolution professionnelle leur sera spécifiquement dédié), mais aussi pour organiser des ateliers (sur inscription) en matinée, en l’occurrence du coaching théâtral avec la Cie La Clef pour assurer un max en entretien d’embauche (savoir se présenter, gérer le stress, travailler sa posture et sa voix…).

Par ailleurs, le thème cette année c’est la restauration, avec la présence de chefs de l’association Touraine Gourmande qui viendront faire découvrir leurs métiers, « en tension mais qui offrent de vraies possibilités d’évolutions professionnelles ».

Olivier Collet