Tours

La Table de Jeanne Marie n'est plus à la rue

L'association va s'installer quartier Febvotte.

Sans local depuis début janvier après avoir occupé pendant deux ans un espace étroit mais convivial rue des Abeilles, l'association La Table de Jeanne Marie, a enfin retrouvé un lieu pour ses activités en ce printemps.

Une recherche de local qui ne s'est pas avérée une partie de plaisir malgré la trésorerie conséquente de l'association. Cherchant à devenir propriétaire, La Table de Jeanne Marie a peiné en effet à trouver le site qui lui fallait pour continuer de distribuer des repas pour personnes en difficulté, ce qu'elle fait depuis début 2016. Au mois de janvier, l'association avait même poursuivi ses activités dehors, au Sanitas.

Relire à ce sujet : Faute de local, La Table de Jeanne-Marie sert à manger dans la rue

Une façon d'alerter les pouvoirs publics également et leur demander un coup de pouce. Finalement, pendant ces mois d'errance, les membres de l'association ont continué leur mission en allant fournir des repas à différents endroits de la ville, dont au Bercail, occupé depuis plusieurs semaines par des réfugiés quartier Ste Radegonde.

En cette fin mai, l'horizon s'éclaircit néanmoins pour l'association qui va trouver refuge, au 65 rue Febvotte, dans des locaux partagés avec l'AMAC (association des metiers de l'art et de la culture) Touraine. La Table de Jeanne Marie a en effet signé une convention de partenariat avec l'AMAP lui permettant de prendre possession d'une partie des locaux en question.

Un pied à terre salutaire mais qui va entraîner néanmoins des changements dans le fonctionnement de l'association nous explique Christiane Baudry, membre du bureau. Des changements qui seront soumis à la prochaine Assemblée Générale qui se déroulera le 1er juin prochain. « Il y aura certainement un changement dans les statuts et une orientation moins dirigée vers la distribution de repas. Nous voulons néanmoins créer un lieu de rencontres et de partages pour les personnes dans le besoin ». En clair, les locaux n'étant pas aux normes pour la fabrication de repas, impossible pour l'association de poursuivre une activité « tolérée jusque-là ». Pour autant Christiane Baudry de se montrer rassurante : « On a des choses à donner et d'autres à recevoir ».

1er tour de clé dans ses nouveaux locaux pour l'association le 1er juin avant une inauguration officielle le 16 juin et une ouverture pour le lundi 18 juin.

Mathieu Giua