Tours

Le Bercail ouvre ses portes ce dimanche à Ste Radegonde

Plusieurs dizaines de personnes sans solution de logement y sont hébergées.

Cela fait maintenant un peu plus d’un mois que le collectif Résistance 37, composé de plusieurs associations venant notamment en aide aux demandeurs d’asile, a ouvert des locaux appartenant au diocèse dans le quartier de Ste Radegonde à Tours Nord pour y mettre à l’abri des personnes ne trouvant pas de solution d’hébergement via le 115.

Ces dernières semaines, 30 à 60 personnes ont dormi sur place, notamment des mineurs étrangers isolés ne trouvant pas de solution auprès des services du Conseil Départemental d’Indre-et-Loire. Rapidement, le diocèse de Tours a demandé le départ de toutes ces personnes évoquant des problèmes de sécurité du bâtiment. L’électricité a également été coupée à plusieurs reprises suite à des interventions d’EDF encadrées par la police, avant d’être rétablie. Des contacts ont eu lieu entre le collectif d’associations et la Direction Départementale de la Cohésion Sociale mais ses propositions « ne sont pas à la hauteur de nos exigences » estime Résistance 37. Sollicitée par nos soins, la préfecture a refusé de communiquer sur le sujet à plusieurs reprises.

Afin d’expliquer leur démarche au plus grand nombre et alerter sur les problèmes liés à l’hébergement d’urgence en Touraine, les gestionnaires du Bercail - le nom donné au squat de Ste Radegonde - ouvrent les portes des locaux à toutes et à tous ce dimanche 13 mai en organisant un repas partagé à 12h30 (chacune et chacun est invité à apporter quelque chose). Adresse : 9 rue du Clos St-Libert.

Retrouvez nos précédents articles sur Le Bercail sur Info Tours mais aussi sur 37 degrés