Tours

2000 manifestants pour le 1er Mai à Tours

Un cortège qui a marché dans le calme entre la place de la Liberté et la place Anatole France.

 

En plein conflit avec le gouvernement sur sa politique et ses différentes réformes, ce 1er mai 2018 avait une symbolique particulière pour les syndicats.

Placé au cœur de différents jours de mobilisation, c'était en effet l'occasion de renforcer la lutte. Pourtant, placé sous le signe de "la défense du service public et la protection sociale", l'unité syndicale n'était pas de mise en national avec des appels en ordre dispersé. A Tours, en revanche, l'unité était plutôt de rigueur avec un cortège rassemblant aussi bien la CGT que FO, Solidaires, que les partis politiques (Lutte Ouvrière, le NPA, France Insoumise, EELV, le PS). Un cortège qui a rassemblé entre la place de la Liberté et la place Anatole France environ 2000 personnes. Une mobilisation plutôt timide, à peine plus fédératrice que les années précédentes, un signe que le mouvement peine à dépasser le cercle militant habituel.

Mais fête des travailleurs, le 1er mai est aussi l'occasion pour d'autres, au delà de la mobilisation actuelle, de venir honorer une tradition souvent familiale. Ainsi, dans les rangs des manifestants, on retrouvait également des non-habitués des rassemblements syndicaux, y compris ces dernières semaines, mais venus pour la symbolique, à l'instar de Diego : « Mon père est arrivé en France à 17 ans pour y travailler. Il a fait partie de cette génération d'immigrés qui ont reconstruit la France où ils ont appris une certaine culture ouvrière et découvert une conscience de classe. Aujourd'hui, tout ça nous paraît loin, mais ce défilé c'est un peu un hommage que je lui rends chaque année ».

Mathieu Giua

Les photos de la manifestation par Pascal Montagne :