Tours

Les Granges Collières : un jardin vivant aux Deux-Lions

Tout est prêt pour y profiter des beaux jours.

Les dernières barrières entourant les Granges Collières sont tombées… Au milieu des immeubles plus ou moins élégants et à deux pas de la fac des Deux-Lions, le nouveau jardin de Tours Sud est désormais complètement aménagé. Déjà ouvert au public depuis plusieurs mois, accessible aux poussettes ou aux fauteuils roulants grâce à des accès en pente douce, il a officiellement été inauguré ce week-end, l’occasion d’annoncer quelques projets…

Mesurant près d’un hectare, ce parc en contrebas de la rue est présenté comme « une respiration, un poumon vert » dans le quartier. Une centaine d’arbres s’y trouvent déjà – dont un figuier aux fruits réputés ou encore un frêne centenaire « menacé, mais que l’on a gardé » dixit l’adjointe au maire de Tours aux espaces verts Myriam Le Souëf – et 500 arbustes ont été plantés ainsi que de nombreux bulbes de fleurs (crocus, jonquilles ou pervenches).

Lieu de promenade, de jeu, de révision ou de pique nique (un food truck s’installe ce printemps à proximité, en attendant – qui sait – d’éventuels barbecues comme à la Gloriette), les Granges Collières c’est aussi un espace culturel, « ce qui manquait dans le quartier » note l’élue en charge de la culture Christine Beuzelin.

Au centre du parc, dans la ferme Renaissance qui a également servi de relais de poste, on trouve donc 6 compagnies qui ont élu domicile là depuis plusieurs mois pour travailler sur leurs créations. On les cite toutes : Möbius Band (théâtre), I.G.I (danse contemporaine), Tours Sound Painting Orchestra, Groupe en Fonction (danse), Les Trois Clous (théâtre jeune public) et Pih Poh (théâtre). Après avoir assuré l’animation ce 28 avril pour l’inauguration du jardin, ces différentes formations sont impliquées dans la préparation d’un rendez-vous culturel trimestriel pour animer les Deux-Lions : la première édition devrait avoir lieu en octobre.