Tours

Entretien, agriculture, animation, restauration : ces secteurs recrutent en masse en Touraine

Une entreprise sur 4 envisage d’embaucher cette année.

Sur le long terme, le chômage baisse un peu en Centre-Val de Loire et en Touraine : fin 2017, 8,3% des actifs de la région étaient sans emploi, contre 8,6% au niveau national, c’est même 8,1% en Indre-et-Loire. Dans notre département, on compte plus de 52 000 inscrits à Pôle Emploi, certains n’ont aucune activité, d’autres font des petits boulots : dans tous les cas, ils cherchent un emploi durable. Vont-ils trouver en 2018 ? Voilà une bonne question. En tout cas, d’ici décembre, les entreprises devraient embaucher encore plus qu’en 2017 selon une enquête annuelle réalisée pour connaître leurs besoins de main d’œuvre.

Près de 18 000 embauches prévues en Touraine cette année

Dans la région, plus de 16 000 questionnaires sont revenus sur les bureaux de Pôle Emploi. Leur analyse permet de savoir où il faut de nouveaux salariés, combien, pour quels types de contrats… Cela aide aussi à préparer des programmes de formations pour répondre aux attentes des employeurs, notamment pour les métiers qui ont du mal à trouver les personnes adéquates, ce que l’on appelle les « métiers en tension ».

La bonne nouvelle dans tout ça c’est que 68 071 embauches sont envisagées à l’échelle de la région Centre-Val de Loire (quasi 18 000 pour la Touraine). Ce sont des projets, on ne sait pas vraiment d’une année sur l’autre combien se sont concrétisés, mais plus ce nombre est haut plus cela veut dire que les dirigeantes et dirigeants de sociétés ont confiance en la situation économique… Et cette année le chiffre progresse et atteint un niveau « inédit ». Dans le détail, près d’une entreprise sur 4 compte recruter en 2018 dans nos 6 départements, 27% dans le bassin d’emploi de Tours, 26,6% sur Chinon, 24,2% à Amboise, 23,7% à Loches. 7 projets sur 10 sont exprimés par des structures comptant moins de 50 salariés.

Un grand nombre d'emplois saisonniers

Dans la grande majorité des cas (58,5%), ces intentions d’embauches proviennent d’entreprises de services (aide à domicile, agent d’entretien…), l’agriculture et les entreprises alimentaires étant aussi très demandeuses en main d’œuvre, mais cela représente seulement 12,7% des besoins.

Le vrai souci, c’est que près d’un employeur sur 2 estime qu’il va avoir du mal à trouver la bonne personne, ce qui est particulièrement vrai dans le secteur des services ou de la construction en Touraine. Il faut dire que les postes recherchés, à horaires décalés, pénibles ou pas forcément bien payés, ne sont pas toujours très attractifs. Néanmoins, sur Amboise, seuls 38% des sociétés craignent une démarche difficile.

En Touraine, on a besoin d'artistes

Voici les 10 métiers les plus recherchés en Centre-Val de Loire :

  • Agent d’entretien de locaux (3 380 postes à pourvoir, un quart d’emplois saisonniers)
  • Viticulteurs, cueilleurs (3 285 postes, 94% de saisonniers)
  • Professionnels de l’animation (2 663 demandes, dont ¾ pour des saisons)
  • Agriculteurs salariés et ouvriers agricoles (2 528 recherches, plus de 80% en saison)
  • Aide à domicile et aide ménagère (2 221 besoin, 70% en contrat durable)
  • Manutentionnaires (2 213 annonces potentielles, près de la moitié en temporaire)
  • Employé(e)s en cuisine (2 095 besoins, plus de 40% pour des saisons)
  • Service en restaurant ou café (1 851 embauches imaginées, 58% en CDD)
  • Aide soignant(e) (1 566 embauches, 75% en contrat longue durée)
  • Employé(e) de libre service (1 521 postes sur la région, la moitié en saisonnier)

A noter que pour des CDI, les secrétaires, comptables, conducteurs routiers ou attachées commerciales sont aussi très recherché(e)s. Enfin, retenons qu’en Touraine près de 500 artistes seront recrutés en 2018, le 7ème métier le plus recherché à l’échelle départementale (car nous sommes en zone touristique).