Tours

Un beau solstice d'été sur la scène de l'Opéra de Tours

Un spectacle à découvrir en ce moment.

Pari gagné pour Benjamin Pionnier, (directeur de l'Opéra de Tours) qui a confié la mise en scène du Songe d'une nuit d'été à Jacques Vincey, directeur du Thyéâtre Olympia, sans oublier Mathieu Lorry Dupuis pour les décors, les costumes de Virginie Gervaise et des lumières de Marie-Christine Soma.

Cette œuvre d'après la comédie de William Shakespeare créé par Benjamin Britten et Peter Pears a d'abord été présentée le 11 juin 1960 au festival d'Aldeburgh.

Dans cet opéra, tout s'articule autour de trois mondes, le monde des « rustics » le monde des amants, le monde surnaturel et féerique, avec comme fil conducteur, Tytania la déesse des fées, le roi des elfes Obéron et Puck le fidèle confident du roi mais qui tout au long de la pièce va côtoyer les trois mondes.

L'histoire se déroule à Athènes, durant la nuit du solstice, Titania et Obéron se disputent pour un jeune enfant, en effet Obéron souhaite le prendre à son service mais Titania en a fait son page. Aucun ne veut céder et à partir de cette querelle, toute la dramaturgie de cet opéra va se dérouler dans une ambiance fantastique, fantaisiste, tragique mais aussi réaliste.

Cette semaine, le public de la générale ne s'y est pas trompé, au salut final il a fait une ovation debout à Dimitry Egorov, Obéron, Marie-Bénédicte Souquet, Tytania, Yuming Hey, formidable Puck, Thomas Dear, Theseus, Delphine Haidan, Hippolyta, Majdouline Zerari, Hermia, Deborah Cachet, Helena, Peter Kirk, Lysander, Ronan Nedelec, Demetrius, Marc Scoffoni, Bottom, Éric Martin-Bonnet, Quinte, Carl Gazarossian, Flûte, Diego Godoy, Snout, Yvan Sautejeau, Starveling et Jean-Cristophe Picouleau, Snug.

Il faut ajouter à cette distribution la présence brillante de la maitrise du conservatoire Francis Poulenc-CRR de Tours et l'interprétation toujours aussi applaudie de l'orchestre Symphonique Région Centre Val de Loire/Tours sous la baguette de Benjamin Pionnier.

Roger Pichot

Découvrez les images de la représentation :