Tours

Une lettre ouverte pour aider les réfugiés à Tours

Pour leur donner à manger ou leur permettre de prendre une douche.

On vous en a déjà parlé sur Info Tours : depuis des mois, l'association La Table de Jeanne-Marie qui a pour objectif de distribuer un repas chaud aux gens dans le besoin chaque midi est en grande difficulté. Venant notamment en aide à des réfugiés, elle n'a pas de local et a dû suspendre ses activités depuis le 19 mars.

Dans une lettre ouverte transmise aux élus de la ville de Tours ce lundi, Convergences Services Publics s'alarme de cette situation et demande une réaction du conseil municipal : "nous ne pouvons que manifester notre incompréhension devant le refus tacite et réitéré de la majorité d'entre vous d'exprimer le soutien de la Ville aux bénévoles qui se battent avec peu de moyens pour apporter une aide aux réfugiés. Donner à une centaine de personnes chaque jour, une hygiène minimale (toilettes, douche chaude...), leur distribuer des repas substantiels et leur offrir un toit pour la nuit, ne sont pas desdisposit ions insurmontables à mettre en œuvre" peut-on notamment lire.

Les associations signataires du courrier (Ligue des Droits de l'Homme, Attac, ainsi que des partis politiques de gauche) demandent à la mairie de mobiliser des locaux publics vides pour héberger des sans abris le soir (la trève hivernale est terminée depuis le 31 mars, et les places d'hébergement d'urgence sont moins nombreuses) ou pour accueillir La Table de Jeanne-Marie.