Tours

Quel projet pour les bords de Loire à Tours ?

Après l'annonce de la remise à plat du projet du haut de la rue Nationale.

Au lendemain de l'annonce de la remise à plat du projet du haut de la rue Nationale, nommé autrement "Porte de Loire", le maire de Tours Christophe Bouchet et le président de Tours Métropole, Philippe Briand ont tenu une conférence de presse pour donner plus de détails sur le projet qui remplacera celui aujourd'hui avorté.

Une conférence de presse finalement courte, où d'annonces il n'y aura eu pas grand chose de plus que ce qui avait été dit la veille. Sans revenir sur les événements qui ont conduit à un retard sur "Porte de Loire", ni sur les responsabilités des uns ou des autres, Christophe Bouchet s'est simplement justifié en déclarant : "Je ne me voyais pas transformer le paysage de la ville avec un projet dont je n'étais pas particulièrement fier" puis a replacé ses nouvelles ambitions : à savoir intégrer le nouveau projet dans une réflexion plus globale, s'appuyant sur le projet "Envie de Loire" lancé l'an dernier par la Métropole et qui doit conduire à une série de réaménagements des bords de Loire, notamment aux alentours du pont Wilson. Un nouveau projet qui sort donc du cadre stricto-sensus de la ville pour y intégrer une dimension métropolitaine.

Sans faire d'annonces concrètes, les deux élus ont notifié que les deux bâtiments prévus de part et d'autre de la rue Nationale pourraient rester dans le futur projet. En revanche, il semble aujourd'hui clair que les deux hôtels de 3 et 4 étoiles n'y seront pas intégrés, lLe maire de Tours privilégiant plus dorénavant l'installation d'un hôtel 5 étoiles qui pourrait voir le jour au plus près de la Loire, près de l'université des Tanneurs. A cet endroit les élus aimeraient construire un bâtiment qui fasse le pendant de la bibliothèque municipale, comme l'architecte Pierre Patout l'avait imaginé en 1947 sur ses plans de reconstruction de la ville au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Pour le maire de Tours et le président de la métropole, c'est vers le respect de ce plan Patout qu'il faut se tourner afin de redonner de la splendeur à cette entrée de ville.

Un deuxième bâtiment que Jean Germain avait lui aussi imaginé en 2013. L'ancien maire de Tours souhaitait alors créer un bélvédère sur la Loire en y intégrant la Cité de la Gastronomie.

Mais le maire de Tours ne ferme pas pour autant la porte à un hôtel 3 étoiles à Tours, mais qu'il verrait mieux près de la gare, certainement sur l'îlot Vinci comprend-on.

Quant au projet des Bords de Loire, ex-Porte de Loire, difficile de savoir quand il verra le jour, le maire de Tours n'ayant pas donné de calendrier. Il faudra compter plusieurs années au mieux certainement. Bien avant cela, Christophe Bouchet va mettre en place un groupe de travail pour réfléchir sur le sujet avec des élus de la majorité mais aussi de l'opposition.