Tours

Tours : les chiffres clés du budget 2018

Retrouvez les principaux chiffres du budget 2018 de la ville de Tours qui a été adopté ce mercredi 28 mars.

Retrouvez les principaux chiffres du budget 2018 de la ville de Tours qui a été adopté ce mercredi 28 mars. 

  • Un budget de fonctionnement de 191 millions d'euros

La section de fonctionnement du budget municipal regroupe l’ensemble des dépenses et des recettes nécessaires au fonctionnement courant et récurrent des services communaux. Les recettes de fonctionnement s'élèvent cette année à 191 millions d'euros. Celles-ci sont majoritairement composées des taxes et impôts (à hauteur de 59%) avec une somme de 109 millions d'euros. L'autre grand volet de recettes concerne les subventions et participations reçues de l'Etat notamment (42,9 millions d'euros).

Les dépenses de fonctionnement s'élèvent de leur côté à 167,13 millions d'euros. Le principal volet concerne le personnel avec 96,6 millions d'euros.

La ville dégage donc une épargne brut de plus de 24 millions d'euros, soit un taux d'épargne brut de 12,7%. Sur ce montant, elle rembourse 13 millions d'euros de capital et dégage donc un autofinancement de 11 millions d'euros (+6,7 M€ par rapport à 2017).

  • 34 millions d'euros d'investissements prévus

Côté investissements, l'autre grand sujet du budget, ces derniers seront en hausse par rapport à l'an passé avec un montant prévu de 34 millions d'euros dont 28 millions d'investissements nouveau et 6 millions de reports de l'an passé. Parmi les projets qui seront financés cette année : l'école aux Deux Lions, la crèche Leccia, la rénovation de la salle Grenon, la voirie, le plan de mise en lumières du patrimoine...

Pour plus de détails relire notre article de la veille
  • Une dette qui baisse

Nous l'avons écrit dans nos précédents articles, dans les grandes lignes ce budget 2018 s'inscrit dans la lignée de ceux présentés depuis 2014 et l'accession au pouvoir de la majorité actuelle. La priorité reste donc la réduction de la dette. A ce titre, le budget 2018 prévoit le passage à un remboursement de la dette à 8,92 années à la fin de l'exercice. Un délai qui était de 18 ans en 2014. Cette année, la ville de Tours remboursera 13 millions d'euros et en empruntera 9 millions, faisant ainsi baisser la dette de 4 millions d'euros sur 2018. A la fin de l'année l'encours de la dette devrait donc atteindre 214 millions d'euros (contre 228 millions en 2014).