Tours

Tours : le budget 2018 en débat au Conseil Municipal aujourd'hui

Il sera notamment question de réduction de la dette et d'investissements.

 

Le Conseil Municipal qui se déroule ce mercredi à l'Hôtel de Ville de Tours risque de durer une grande partie de la journée. Au menu notamment, le débat puis le vote du budget 2018 de la ville.

Un budget qui devrait l'occasion de débats vifs une nouvelle fois au sein de l'assemblée municipale entre la majorité et l'opposition. Un budget qui sera forcément particulier également, étant le premier sous la mandature de Christophe Bouchet en tant que maire de la ville.

La réduction de la dette reste la priorité

Ce qu'on sait déjà par la présentation qu'il en a été fait en conférénce de presse : Dans les grandes lignes, ce budget ne se différencie que peu ou prou des précédents depuis 2014 avec une mise en avant du travail effectué sur la dette de la ville. Accusée régulièrement de manquer de projets pour la ville, la majorité se retranche en effet derrière ce travail "primordial" nous dit-on. "Pendant longtemps on a caché la poussière sous le tapis et laissé cela aux successeurs, Serge Babary a eu le courage de s'y atteler" déclarait ainsi l'an passé Christophe Bouchet à 37 Degrés. Devenu maire, ce dernier salue le travail effectué depuis 2014 et entend poursuivre les efforts.

"Fin 2018, nous arriverons à un désendettement inférieur à 9 ans, contre 12 ans cette année. En 2014 celui-ci était de 18 ans." Pour arriver à ce résultat, le budget présenté prévoit un remboursement de la dette supérieur aux nouveaux emprunts. Et si la dette par habitant reste élevée par rapport aux villes de même strate avec 1541 euros/ habitant contre 1180 euros en moyenne, le maire de Tours note que la dette a baissé depuis 2014 de 200 euros par habitant.

34 millions d'investissements prévus en 2018

L'autre axe qui sera regardé de près ce sont les investissements. Cette année la majorité prévoit d'y consacrer près de 34 millions d'euros (28 millions d'investissements nouveaux et 5 millions de reports de 2017). Une somme qui sera consacrée aux secteurs de la petite enfance (avec le lancement des travaux de l'école des Deux Lions pour 2,71 millions d'euros cette année ou ceux de la crèche Leccia, avec 1,8 millions d'euros en 2018). Autres investissements notables dans ce secteur, la sécurisation des écoles de la ville avec la mise en place de visiophones aux entrées notamment, ou encore l'agrandissement du restaurant scolaire de l'école maternelle Jules Ferry.

La voirie comme annoncée sera un autre investissement majeur avec 4,3 millions d'euros de consacrés. L'investissement dans le secteur des infrastructures sportives aura une belle augmentation (2,7 millions d'euros soit plus 65% par rapport à 2017) du notamment à la rénovation de la salle Grenon pour 1,1 millions d'euros.

Enfin 2018 sera aussi l'année de lancement du plan de mise en lumière du patrimoine. Un plan de 4 millions d'euros au total, dont 1,8 millions d'euros cette année.

Des choix qui a n'en pas douter causeront de profonds débats ce mercredi dans la salle du Conseil de l'Hôtel de Ville.