Tours

Rallye des Gazelles : deux concurrentes formées par les pompiers tourangeaux

Elles ont appris à piloter leur 4x4 avec les soldats du feu.

Charlotte et Audrey vivent à Paris. Toutes deux mamans de petites filles de 8 ans, elles prennent cette année le départ de la 28ème édition du Rallye des Gazelles, une course d’orientation sans GPS dans le désert marocain. Les 330 concurrentes commencent l’aventure à Nice ce week-end avant de traverser la Méditerranée puis de rejoindre les dunes au Maghreb. Elles arriveront au bord de l’Atlantique dans un peu plus de deux semaines.

Ce que l’on a découvert, c’est qu’Audrey a des attaches en Touraine. Sa maman est originaire d’ici et ses parents y vivent pour leur retraite. Le papa de la jeune femme est un ancien pompier de Paris et il a voulu aider sa fille à sa manière : l’organisation du Rallye des Gazelles conseillant un stage de pilotage, il a contacté les pompiers qui sont formés pour conduire des 4x4 lors de certaines interventions comme les feux de forêt : « ils nous ont dit oui tout de suite et nous ont accueillies à bras ouverts » racontent les deux femmes.

Un défi entre copines

Amies, Audrey et Charlotte se sont rencontrées à la sortie de l’école commune de leurs filles : « ça a commencé par des cafés puis des soirées. » L’une est photographe, l’autre designer. Un soir un projet a germé après quelques verres lors d’une de ces fêtes entre copines : « une amie avait fait le Rallye des Gazelles » raconte Audrey, « j’en avais envie aussi mais je n’avais pas de coéquipière, j’ai proposé à Charlotte qui a dit oui tout de suite. Le lendemain à 10h on s’est envoyé un texto pour savoir si on le faisait vraiment, et on s’est inscrites. C’est une compétence où on ne nous attend pas et où on ne s’attend pas nous-mêmes. On va pouvoir se découvrir. »

Depuis ce texto échangé en mai 2017 il s’est passé 8 mois, le temps nécessaire pour trouver la voiture, le budget, les sponsors… « Pour moi c’est un défi, j’ai envie de me surpasse, de vivre une expérience unique » lance Charlotte. Expérience qui a donc commencé avec les pompiers tourangeaux il y a quelques semaines pour maîtriser le véhicule. Car même si Charlotte a connu les routes en terre avec nids de poule quand elle habitait au Mexique, aucune des deux aventurières n’a de spécialité 4x4. Elles se sont donc jetées dans le grand bain avec les pompiers : « notre formateur pompier Stéphane était un peu intrigué de former des civiles sorties de nulle part » se souvient Charlotte.

Apprendre à glisser avec la voiture

La formation a duré une journée, un cours accéléré : « on a été sur le terrain d’entraînement des pompiers à Ballan-Miré. Un décor de cinéma pour nous avec des immeubles brûlées, des voitures accidentées, des dénivelés, des troncs d’arbes… Un terrain de jeu pour adultes. Puis on a été en forêt. Il avait plu, le terrain été glissant. On a eu des sensations, des frayeurs. On a découvert l’inertie du 4x4. » Audrey : « on a appris à galérer et appréhender la galère. Ce n’est pas grave, il faut laisser la voiture partir en crabe et glisser, ne pas tourner les roues dans tous les sens. La première fois j’ai fermé les yeux, j’ai fait ‘Aaaaah’ mais il ne faut pas le faire. » Charlotte « on s’adapte avec la voiture mais c’est sûr que ça change de mes habitudes de Paris où je conduis une petite Autolib électrique. »

Soutenues par la caserne de Tours Nord, les apprenties gazelles vont maintenant entrer dans le vif du sujet avec l’objectif de finir la course dans le classement, peu importe leur place.