Tours

Le CHU de Tours devient centre régional de dépistage néonatal

Soit 120 000 analyses à faire chaque année.

Depuis le 1er mars, l’ARS Centre-Val de Loire a confié au CHU de Tours le rôle de Centre Régional de Dépistage Néonatal (CRDN). Le CRDN est intégré au CHU de Tours, sur une unité fonctionnelle du Laboratoire de Médecine Nucléaire dirigé par le Dr Diane Dufour, au sein du Pôle de Biologie Médicale.

Le programme de dépistage néonatal s’adresse à tous les nouveau-nés dans le but de détecter certaines maladies, dont la fréquence est rare dans la population française.

Il s’agit de 5 maladies sévères affectant précocement l’enfant en l’absence de traitement :
- Phénylcétonurie
- Hypothyroïdie congénitale
- Mucoviscidose
- Hyperplasie congénitale des surrénales (pour les enfants nés à partir de trente-deux semaines d’aménorrhée)
- Drépanocytose (pour les nouveau-nés présentant un risque particulier de développer la maladie)

L’objectif du dépistage est de prévenir la survenue de complications sévères dues à ces maladies ou en limiter la gravité. Dans un temps très court, il permet de poser un diagnostic et de mettre en place le traitement adéquat en cas de résultat anormal.

Comment ça marche : au troisième jour de vie, quelques gouttes de sang sont prélevées au nouveau-né et déposées sur un buvard. Les buvards sont collectés au niveau régional, et transmis au CRDN de Tours qui va faire 120 000 analyses par an.

En 2017 dans notre région, 4 cas de phénylcétonurie, 5 cas d’hypothyroïdie congénitale, 1 cas d’hyperplasie congénitale des surrénales, 15 cas de mucoviscidose et 9 cas de drépanocytose ont été détectés.

 

Avec communiqué.