Tours

11 expositions en un festival tourangeau : bienvenue Prétexte

La semaine prochaine on va beaucoup parler du dessin dans la métropole.

« Je suis sculptrice et habituellement mes dessins n’ont pas vocation à être exposés. Ce sont des études préparatoires, des recherches qui n’aboutissent pas forcément. Des sculptures virtuelles en quelque sorte » : voilà comment Vanina Lange parle de sa dernière exposition et de cette nouvelle expérience A partir du 21 mars, l’artiste tourangelle va présenter pour la première fois ses dessins de travail dans la galerie Exuo du quartier Velpeau. Une prestation inédite dans le cadre d’un festival qui l’est tout autant : Prétexte.

Prétexte est nouveau, varié, pluriel et convivial. L’événement réunit 12 structures (11 galeries et la revue Laura). Du 21 au 25 mars (et plus si affinités car certains lieux vont prolonger leurs expos), il mettra en avant le dessin sous toutes ses formes : qu’il soit de travail comme pour Vanina Lange et Jonathan Bablon, qu’il soit lettré avec Annie Barrat à l’Annexe de St Avertin ou encore féministe avec Virginie Jourdain à la Galerie Infinie.

Le plan des expos

« Notre souhait était de construire quelque chose de nouveau pour œuvrer à la diffusion de l’art et de l’expression contemporaine sous des formes diverses » explique Frédérique Fleurance, l’une des principales ouvrières de Prétexte. En matière de forme, on sera servi avec un tirage de tarot ou encore un petit déjeuner qui se transformera en apéro au fil des heures.

De La Riche à St-Pierre-des-Corps en passant par Tours, les différents acteurs partants pour cette nouvelle aventure ont découvert l’art de travailler ensemble et ont imaginé un parcours sur 5 jours « qui peut se faire à pied ou en transport en commun, tous les lieux sont accessibles. » Une façon surtout de mettre en avant le dessin, pas si souvent en tête d’affiche. Du 21 au 25 mars, les expositions seront accessibles de 15h à 19h, le temps nécessaire pour picorer et rencontrer les artistes : « c’est aussi une manière pour toutes ces galeries de croiser leurs publics, d’emmener les gens dans des lieux qu’ils ne connaissent pas » soulignent les organisateurs qui imaginent déjà agrandir le spectre de Prétexte pour une prochaine édition, autour du dessin ou d’autres arts.

 

PS : le hasard qui n’en est pas un, Prétexte a lieu pile au moment du grand salon parisien autour du dessin.

 

Prétexte c’est :

Franck Bouroullec et Zazü à la galerie Omaa Akiing (Rue Marcel Cachin à St-Pierre-des-Corps)

Annie Barrat à l’Annexe, (Jardin des Rives à St Avertin jusqu’au 22 avril)

Alain Alquier à la galerie Sanaga (Rue de la Scellerie à Tours jusqu’au 21 avril)

Virginie Jourain à la Galerie Infinie (Rue de la Scellerie à Tours jusqu’au 7 avril)

Jonathan Bablon et Vanina Lange chez Exuo (Rue de la Fuye à Tours, jusqu'au 15 avril)

Ma Zhing Yi, Massinissa Selmani et Claire Trotignon à Mode d’Emploi (Place Choiseul à Tours)

Babi Badalov à Eternal Gallery (Place Choiseul à Tours)

Nicolas Gaillardon à l’Atelier 9 (Rue Jules Charpentier à Tours)

Bertrand Robert à Lyeuxcommuns (Rue Etienne Marcel à Tours jusqu’au 1er avril)

François-Xavier Chanioux à la chapelle Ste-Anne (Square Roze à Tours, jusqu’au 15 avril)

Vincent Lafon à la Laverie (Rue du Port à La Riche jusqu’au 26 avril)