Tours

La « French Tech Loire Valley » booste l'économie

La Tech' fonctionne et est porteuse de dynamisme

[Note aux lecteurs : Cet article contient des liens sponsorisés]

 

Les entrepreneurs du numérique ont trouvé en région Centre-Val de Loire, un territoire à leur écoute. Soutenu par les collectivités publiques qui y voient un moyen de rendre attractifs leurs territoires, l'entreprenariat numérique et innovant ne s'est en effet jamais aussi bien porté dans cette région, déjà à la pointe en termes de recherche.

La filière numérique, une filière pourvoyeuse d'emplois pour les entreprises

Rien qu'en Indre-et-Loire, les derniers chiffres publiés par l'Observatoire Economique de Touraine (OE2T) en 2017 sont assez éloquents : Entre 2009 et 2015, l’emploi dans l’économie numérique a progressé de 8,1% et le nombre d’entreprises dans ce domaine de 7,1%. Dans son étude, l’OE2T note que la moitié des 6 546 emplois de la filière numérique vient des TPE (Très Petites Entreprises).

Une dynamique rendue possible par le basculement vers une société de plus en plus numérisée, mais également en local par le dynamisme d'acteurs qui ont décidé de prendre les choses en main. Ainsi à partir de 2012, l'association Palo Altours, créée par plusieurs entrepreneurs du numérique, s'est employée à créer et fédérer une communauté pour contribuer à l'attractivité du territoire. Avec réussite, l'association regroupant aujourd'hui 150 membres (dont des grosses entreprises comme Orange) et organisant plus de 100 événements par an autour du numérique.

Mame et le Labo : lieux vitrines de la French Tech Loire Valley

Cette dynamique s'est poursuivie à partir de 2015 sous l'étiquette de la « French Tech Loire Valley », un label regroupant les start-ups et entrepreneurs innovants de la région. Porté à la fois par les acteurs du territoire mais aussi par les collectivités (Orléans Métropole, Tours Métropole, Région Centre-Val de Loire), la « French Tech Loire Valley » a permis de booster les initiatives.

Cette « French Tech Loire Valley » se matérialise notamment par l'émergence de deux lieux totems : le Labo à Orléans et Mame à Tours. Deux anciennes friches industrielles réhabilitées par les pouvoirs publics (respectivement pour 13 et 22 millions d'euros), dans le but d'offrir aux créateurs et entrepreneurs, un lieu où ils puissent s'exprimer et amorcer leur développement. Dans ces deux lieux de 14 000 m² sont regroupés des dizaines d'entrepreneurs, pensés comme de véritables accélérateurs de start-ups, naît ainsi une émulation entre tous, avec la facilité d'échanges créés sur place.

Un soutien des pouvoirs publics qui est venu se compléter également par la création en 2017 d'un fonds d'investissements mêlant financements publics et privés (7 millions d'euros venant des différentes collectivités). Un point névralgique du projet French Tech Loire Valley, d'un montant de 21,5 millions d’euros destiné à financer les start-ups régionales. La présence de stands « French Tech Loire Valley » sur les salons d'innovation comme au CES de Las Vegas en 2016 ou au Web Summit de Lisbonne en 2017, furent également des marques de soutiens forts des collectivités envers les start-ups sur le territoire.

Une démarche volontaire de propulsion qui fonctionne. En effet, les projets sont nombreux à sortir ces dernières années avec en prime de belles réussites comme GeoVelo, une start-up basée à Mame, spécialisée dans le calcul d'itinéraires à vélo et qui vient de lever 600 000 euros.

Une dynamique qui essaime à Tours

A Tours, ce 1er mars ouvre le HQ, un autre tiers-lieu, porté par des investisseurs privés. En plein centre-ville de Tours, sur 3 étages se dressent 1000 m² de bureaux dans d'anciens locaux de la Poste. Un lieu moderne et résolument contemporain dans son approche, répondant aux critères et demandes actuels.

Ici, on retrouve un café numérique ouvert à tous gratuitement, un espace de réception pour des conférences, ateliers, débats..., mais aussi un plateau de 330 m² où sont installés 100 entrepreneurs du numérique. Un lieu qui en appelle d'autres, les demandes étant nombreuses. Un signe de plus du dynamisme de l'économie numérique et innovante.

Photo : Mame lieu totem de la French Tech Loire Valley à Tours (c) Set