Tours

Zéro déchet : Camille s’est lancée… et ne s’est plus arrêtée

La Tourangelle vient de sortir un livre pour réduire le poids de nos poubelles.

Camille Ratia a presque 40 ans et elle est cartographe à Fondettes. Sur le web, on la connait surtout pour indiquer le chemin vers l’allègement de nos poubelles, dans le blog Camille se Lance, et aujourd’hui via un livre, Le Zéro Déchet (Rustica). « Le zéro déchet j’ai eu le déclic il y a deux ans après les fêtes. On avait bien mangé, je suis tombée sur une vidéo de l’association L214 tournée dans un abattoir. J’ai été marquée, choquée. Puis j’ai lu la BD Saison brune de Squarzoni, j’ai vu le documentaire Demain et un autre sur une famille dans la démarche zéro déchet. Ça m’a fait un bien fou car ça montre que l’on peut faire des choses à notre petite mesure. »

De son côté, son choix est fait : elle fait désormais tout pour ne pas jeter et raconte son aventure en ligne. « J’ai commencé brutalement, j’ai voulu tout faire tout de suite. J’ai été au supermarché avec l’idée d’acheter zéro plastique et je suis ressortie sans rien car tout est emballé dans une grande surface. En fait je n’étais pas du tout préparée, et c’était donc plus compliqué que prévu. » Deuxième essai, en magasin bio : « il y a une offre de vrac sympa mais bio ne veut pas dire zéro déchet, il y a plein de bio emballé. » Et finalement, la délivrance : « vers Amboise, les Jardins de Contrat emploient des personnes en réinsertion sociale. Elles déposent des paniers une fois par semaine avec des fruits bio et de saison mais aussi des sacs en papier que l’on peut rendre. »

"Une pizza zéro déchet c'est facile"

Après quelques péripéties, Camille est donc lancée, se coud des sacs en tissu pour acheter des pâtes ou du riz, achète des pots en verre qui se recyclent mieux, trouve même aujourd’hui des bonbons en vrac dans les épiceries dédiées de Tours, a arrêté les surgelés, s’est mise à la cuisine… « Une pizza zéro déchet c’est facile : de la farine en vrac, de l’huile d’olive dans sa bouteille, les légumes du panier, une sauce tomate maison du fromage dans une boîte amenée soi-même à la boutique… »

La blogueuse devenue écrivaine le reconnait : le zéro déchet, c’est un changement de vie, du coup elle conseille de ne surtout pas faire comme elle et de tout changer d’un coup. Plutôt d’y aller par étape. Heureusement, dans cette aventure, son conjoint a suivi : « j’ai de la chance car c’est souvent une démarche très féminine, sur les réseaux sociaux les femmes se plaignent que les hommes sont moins partants. Moi je me suis documentée, je lui ai proposé plein de choses et il était d’accord pour qu’on les mette en place. »

Des astuces pour toute la famille... même avec les animaux

Néanmoins, Camille Ratia concède qu’il a fallu réorganiser son emploi du temps pour parvenir à son objectif : « pas mal de gens disent que cela prend plus de temps. En fait c’est un rééquilibrage. Je prends 1h30 pour faire mes courses mais j’en profite pour discuter, j’adorais commander au drive, maintenant je vais au marché. » Est-elle jusqu’auboutiste ? Non : « je fais des écarts. C’est important d’être bienveillant envers soi-même. Par exemple je continue à acheter une marque de céréales que j’aime bien. Et je reconnais que le supermarché c’est pratique, mais si je dois y acheter du fromage, j’essaie d’en prendre avec le moins d’emballage possible. »

Les petites astuces de Camille compilées sur son blog ont fini par attirer l’œil de la maison d’édition Rustica qui lui a demandé d’en faire un livre pour donner des conseils à d’autres ; « j’ai eu 3 mois pour le faire » raconte celle qui s’est aussi impliquée dans l’association Zéro Déchet Touraine. Au programme : des retours d’expérience mais aussi des idées avec les animaux et les enfants, même si la Tourangelle n’a ni bêtes à la maison, ni descendance. De quoi renforcer encore ses connaissances. De toute façon, « je continue d’apprendre tout le temps » confie-t-elle. Sa dernière trouvaille : « je suis trop contente, j’ai trouvé comment faire du pain de mie. »

Olivier Collet

Le Zéro Déchet de Camille Ratia, Rustica, 12€95. Vous le trouverez notamment à l'épicerie Sur la Branche à Tours, Place de la Victoire.