Tours

[#MIAM] Les hot dogs américains sont arrivés à Tours

Avec leurs nachos.

Pour manger vite fait il y a le jambon-beurre, le burger, le bagel, le tacos… et le hot dog. Dans ce dernier domaine, à Tours, ce n’est pas la grosse fête, ou alors pendant la Foire en mai avec du pain tout mou, une moutarde trop forte et une saucisse sur laquelle on évitera de faire trop de commentaires. Et voilà qu’une enseigne spécialisée dans le hot dog s’installe à deux pas du Vieux-Tours, Rue Constantine, donc dans le quartier des étudiants et des fêtards. Malin. C’est tout frais : l’ouverture date de début février.

A propos de fraîcheur, un jour de grand froid, à un moment où l’on a bien envie d’un en-cas chaud, nous voici en train de débarquer chez Ted’s Hot Dog. Monsieur Teddy est en train de ranger ses pains tout droit sortis de la boulangerie Meunier dont la réputation n’est plus à faire à Tours, « mon best seller, c’est le gratiné » nous dit-il, « et c’est un client qui me l’a suggéré. » Ok, mais nous on préfère au pavot et comme il n’y en avait pas ce jour-là, on a opté pour le pain au sésame. Par pur esprit de contradiction, parce qu’on aime bien ça en vrai le gratiné.

Dedans, on met quoi ? Plusieurs solutions : classique ou avec d’autres ingrédients comme de l’avocat. Tiens, prenons l’option pastrami avec les oignons grillés qui vont avec. « Ici on fait beaucoup de choses maison avec des produits frais », nous précise Ted, qu’on a vu auparavant sur des motocross et qui a également tenté d’autres aventures commerçantes. Souriant et très bavard, seul dans son aventure, le garçon remplit généreusement le hot dog avec ses saucisses venues de Paris (parce qu’il n’a pas trouvé ce qu’il cherchait à Tours) et forcément on accompagne ça des nachos « venus directement des États-Unis », avec le cheddar et la sauce qui vont bien.

On s’installe sur le petit comptoir, à côté des cactus roses (ambiance USA garantie)… Faute de porte, on a froid. Et, évidemment, on s’en met plein les doigts. Ok, c’est un peu le concept de base du hot dog mais avec le miroir juste en face, impossible de le faire discrètement. Avantage : c’est plus facile de repérer la pointe de sauce restée au coin de la bouche avant de repartir en reportage.

Gustative ment parlant, que dire ? Déjà le pain est croustillant, c’est tout bête mais ça fait du bien. Avec les oignons, la saucisse, le pastrami, et les nachos ça fait un déjeuner plutôt copieux. Ajoutons la boisson et on s’en sort pour 12€, la formule de base est à 7€, et les végétariens pourront aussi y trouver leur bonheur, Ted a pensé à eux. On retient donc le bon plan, et on reviendra pour voir s’il a retenu notre suggestion de faire des hot dogs dans des pains bretzel. Autre idée : le curry wurst à l’allemande. En hiver, y’a moyen que ça plaise.

Olivier Collet

Envie d’autres gourmandises à lire ? C’est par ici !