Tours

Plan CHU 2026 : la pédiatrie transférée à Trousseau ?

C'est l'information livrée par la directrice du CHU...

Dans le cadre d'un long entretien accordé à Info Tours et 37 degrés, Marie-Noëlle Gérain-Breuzard, la directrice du CHU de Tours a apporté son point de vue et des précisions sur plusieurs sujets majeurs concernant l'avenir de l'hôpital tourangeau. Parmi les points discutés, celui du plan CHU 2026 qui doit regrouper sur les deux sites Bretonneau et Trousseau toutes les activités aujourd'hui réparties sur 5 sites différents dans l'agglomération tourangelle. Surprise, le centre de pédiatrie, dont le transfert était initialement prévu à Bretonneau pourrait finalement se diriger vers Trousseau. Explications.

A lire sur 37°, l'interview long format de Marie-Noëlle Gérain-Breuzard, directrice du CHU de Tours

L'histoire est entendue : le CHU de Tours va connaître de profonds bouleversements dans les années à venir. Parmi ceux-ci, le regroupement des activités sur les sites Bretonneau et Trousseau. Ce dernier sera d'ailleurs entièrement reconstruit, un peu plus près de l'avenue de la République. Une fois le nouveau Trousseau construit, l'actuel avec sa tour de 12 étages sera alors démoli. Un projet global à 320 millions que l'Etat finance à hauteur de 23% (75 millions), le reste étant pris en charge par le CHU (autofinancement et emprunts).

Un regroupement qui est une nécessité pour la directrice du CHU pour qui l'éparpillement des sites aujourd'hui fait perdre en efficiance. Un regroupement qui entraîne logiquement une restructuration des différents services avec des déménagements de prévus. Dernière hypothèse en date, le transfert de la pédiatrie vers Trousseau, alors que le plan initial prévoyait son installation à Bretonneau, en centre-ville.

« C’est une question en débat, parce que cela fait sens pour les pédiatres » estime la directrice du CHU. « Au départ nous avons envisagé de transférer la pédiatrie dans le bâtiment B3 de Bretonneau qui sera libéré par l’ORL et l’ophtalmologie qui l'occupent actuellement et qui partiront à Trousseau. On étudie depuis l’hypothèse Trousseau car cela permettrait d’avoir un bâtiment conçu dès le départ pour la pédiatrie ou de bénéficier des hélicoptères qui n’arrivent pas à Bretonneau. »

La directrice du CHU rappelle par ailleurs que quelque soit la destination finale, l'idée est de ne pas mélanger enfants et adultes et de garder une unité pédiatrique avec des urgences dédiées. Si jamais la pédiatrie devrait partir à Trousseau, cela ajouterait un coût néanmoins au projet global, ce transfert n'étant pour le moment pas budgétisé.

L'info en plus : Vers un hôpital unique en 2040 ?

Le regroupement sur deux sites en 2026 et surtout la reconstruction complète et à neuf de Trousseau annoncent-ils une première étape vers un regroupement sur un seul site en 2040 à Chambray-lès-Tours ?

Marie-Noëlle Gérain-Breuzard confirme des études en cours allant dans ce sens. « Pour l'instant notre ministère de tutelle nous a demandé d'étudier la question, ce que nous faisons. Mais cela ne reste qu'une étude, rien n'est décidé. »

La directrice du CHU de Tours note par ailleurs que si « un hôpital en centre-ville peut avoir son importance », la tendance est à l'émergence de gros pôles hospitaliers uniques comme à Nantes et à Tours, ce qui permettrait une meilleure efficacité grâce aux relations entre praticiens et services mais aussi de meilleures économies de fonctionnement.

Dès lors quel avenir pour Bretonneau récemment rénové ? L'amortissement des investissements réalisés est fixé à l'horizon 2040 justement.