Tours

Viols et agression sexuelles : la ville de Tours porte plainte contre le chef de choeur

L'homme a été arrêté il y a une semaine.

Le maire de Tours Christophe Bouchet avait émis l'idée dès mercredi, jour de la révélation de la mise en examen pour viols et agressions sexuelles d'un chef de choeur du Conservatoire : ce vendredi elle confirme qu'elle porte plainte contre l'homme employé de l'institution depuis 1998 souhaitant ainsi "s’associer à la démarche entreprise par les victimes et leurs responsables légaux, afin que toute la lumière soit faite sur les actes, d'une extrême gravité, qui sont reprochés à cette personne."

Pour rappel, le suspect d'une soixantaine d'année arrêté samedi dernier est accusé d'avoir agressé des ados de 13 à 16 ans depuis plusieurs années lors de week-ends qu'il organisait avec 2-3 élèves au nom du Conservatoire. Une demi douzaine de jeunes garçons de 13 à 16 ans feraient partie des victimes, l'homme les aurait drogués avec des pilules de sa fabrication. Condamné après une première plainte en 2005, il était surveillé depuis tout ce temps mais comme la justice l'avait relaxé en 2006 et n'avait pas reconnu de penchant pédophile chez lui il avait pu être réintégré dans son poste, en obtenant d'ailleurs de toucher des indemnités.

Aujourd'hui, la ville de Tours l'accuse d'avoir fabriqué des faux documents du Conservatoire et de s'en être servi pour obtenir la confiance des familles, d'où cette plainte avec constitution de partie civile de la municipalité tourangelle.

A noter qu'une cellule psychologique a ouvert ce vendredi au Conservatoire et que les écoutes se poursuivront ce samedi, mais aussi au retour des vacances, mi-mars.

Pour un point complet sur l'affaire, notre article de mercredi est ici