Tours

Élection interne au PS : un candidat passe par Tours

Olivier Faure est venu faire campagne ce lundi.

Prenons quelques nouvelles du Parti Socialiste… Ça ne va pas très fort depuis les défaites aux élections présidentielles et législatives de 2017… Vampirisé par La République En Marche sur sa droite et La France Insoumise sur sa gauche, le mouvement est en difficulté financière (il vend le siège historique de Solférino à Paris), perd des militants et a de plus en plus de mal à être audible, au niveau national comme à l’échelle locale, d’ailleurs.

Dans ce contexte, le PS se cherche un nouveau chef… Il (car aucune femme n’est candidate) sera désigné au congrès d’Aubervilliers, les 7 et 8 avril. La campagne a commencé avec un grand favori : l’ancien ministre de l’agriculture et porte-parole du gouvernement sous François Hollande, Stéphane Le Foll. Le principal suspense dans cette histoire est de savoir combien de militants participeront au scrutin. En attendant, les challengers font campagne et l’un d’eux est pas mal soutenu en Touraine : Olivier Faure, qui a convaincu l’ex député Jean-Patrick Gille, les responsables du PS37 Franck Gagnaire et Alain Dayan, Pierre-Alain Roiron (Langeais) ou encore le conseiller métropolitain et élu de Joué-lès-Tours Vincent Tison.

Également soutenu par Martine Aubry, Najat Vallaud-Belkacem ou l’ex premier ministre Jean-Marc Ayrault, Olivier Faure, qui s’est opposé à la déchéance de nationalité ou la loi Travail sous François Hollande, a donc rencontré quelques socialistes tourangeaux à la mi-journée ce lundi : « il nous invite à dépasser nos habitudes et à travailler sur les idées d’écologie, de progrès social ou d’éducation » explique Vincent Tison espérant que cette élection interne qui ne passionne ni les foules ni les médias sera l’occasion pour le PS « de s’adresser de nouveau aux Français. »