Tours

Festival Désir… Désirs : notre sélection d’indispensables

L’événement se poursuit jusqu’au 20 février.

En début de semaine on vous racontait la grande histoire de Désir… Désirs, ce festival culturel qui s’intéresse de près aux questions de genre, de sexualités… Il bat son plein depuis ce mercredi 14 février, aux Studio de Tours et ailleurs en Indre-et-Loire. On vous conseille vivement d’y aller pour plusieurs raisons :

  • Embrasse moi, vendredi 16 février à 19h30

Le film est présenté en présence de son réalisateur Cyprien Val et de son actrice principale et coréalisatrice, Océanerosemarie. On l’a vu, et c’est un petit bijou comique et romantique : l’histoire d’une ostéopathe hyper fêtarde (Claude) qui a eu beaucoup de petites amies dans sa vie, toujours persuadée de trouver la bonne, au point que sa mère n’y croit plus trop quand elle le lui annonce. Un matin en faisant un footing, elle croise une jeune femme sublime (Cécile, jouée par Alice Pol), en gros elle a un coup de foudre. A force de rebondissements (parfois un peu gros, mais passons), elles deviennent amoureuses et entament une relation à la fois mignonne, passionnée et destructrice.

Souvent très comique (les scènes de Scrabble, magiques !), avec des dialogues percutants, des scènes intelligentes et créatives (le coup de l'alerte sur le smartphone), d'autres presque tristes et une BO parfaite (Jeanne Added = <3), Embrasse moi est une œuvre parfois un brin gnangnan, mais c’est aussi ce qu’on attend d’elle d’un certain côté. Ses personnages sont pertinents, sans clichés sur l’homosexualité, et sans pour autant nier les difficultés des gays et des lesbiennes dans leur vie amoureuse. Une exploration d’histoires d’amours actuelles avec leurs joies et leurs emmerdes et la première rom-com française dont le personnage principal est lesbienne.

  • L’expo de Chloé Deroy, à découvrir pendant toute la durée du festival

Tourangelle de 31 ans, écrivaine, peintre et photographe, Chloé Deroy a pris le pari de faire le tour du monde pour rencontrer des drag queens, ces hommes qui se transforment en femmes, souvent le temps d’un spectacle. Elle a commencé par une première soirée à Cuba avant d’aller à Paris, New-York et St Petersburg, en Russie.

Présentées aux Studio, ces photos en noir et blanc montrent ces hommes avec leurs regards tendres d’artistes. Ils aiment ce qu’ils font et ont plaisir à le partager, ça se voit. Chloé Deroy qui s’intéresse de près à la cause LGBT a aussi la sensibilité et la folie nécessaire pour capter les instants les plus forts, notamment dans les coulisses. Elle explique ainsi qu’elle cherche à capter le moment où ces hommes sentent dans leur peau qu’ils deviennent femme. Nous lui avons consacré un portrait complet sur 37 degrés.

  • La websérie Les Engagés, samedi 17 février à 17h15

Apparue sur YouTube et découpée en 10 épisodes d’une dizaine de minutes, elle se passe pour l’essentiel à Lyon, dans les coulisses d’une asso LGBT qui veut lutter contre l’homophobie. On y suit les bénévoles gays et lesbiennes dans leurs combats et leurs histoires d’amour, mais aussi un jeune homme débarqué de Paris qui les rejoint. D’abord il n’assume pas son homosexualité mais finit par s’émanciper et se révéler. Plutôt cash, efficace et amusante, c’est une série sociale pertinente et militante de Jules Thenier et Maxime Potherat où l’on parle outing, prep, défense des minorités...

Au passage, c’est la 1ère fois que Désir… Désirs propose une websérie.

Le programme complet de Désir... Désirs est sur le site du festival