Tours

Compteurs Linky : vous avez le choix de le refuser à Tours

Le conseil municipal a adopté un vœu dans ce sens.

Récemment, la Cour des Comptes a émis des réserves sur le compteur électrique Linky, et ce lundi le conseil municipal de Tours a adopté un voeu à l'initiative du groupe Tours à Gauche (PC, PS, EELV) afin de garantir aux habitants de Tours le choix d'accepter ou de refuser ce compteur dit intelligent.

Le compteur Linky n'en finit plus de susciter les interrogations et les suspicions sur son utilité, sa fiabilité, mais aussi sur sa collecte des données. Compteur nouvelle génération qui a commencé à être déployé en France en 2009 dans des départements pilotes (dont l'Indre-et-Loire), le boitier du groupe Enedis (ex-ERDF) subit une levée d'oppositions de plus en plus importante. Ainsi; alors que la Cour des Comptes s'est montrée critique à son égard dans son dernier rapport, certaines communes ont d'ores-et-déjà pris des mesures afin de garantir une liberté de choix à leurs administrés.

Un peu partout en France, des habitants se sont en effet plaints de se voir imposer le compteur Linky sans leur avis. Et c'est pour éviter ce genre de désagréments que le groupe Tours à Gauche a proposé un voeu ce lundi soir en conseil municipal. Par la voix d'Emmanuel Denis, les élus de ce groupe ont fait part non seulement de leurs inquiétudes sur ce compteur collectant des données, mais aussi demandé une meilleure information à la population, ainsi qu'un engagement de la ville pour respecter ceux qui refusent l'installation de ces compteurs. "Enedis annonce que ces compteurs sont obligatoires, or ce n'est pas vrai. Il y a aujourd'hui des personnes harcelées par Enedis à ce sujet, ce n'est pas normal" s'est exprimé l'élu écologiste Emmanuel Denis.

Un voeu, qui malgré l'opposition du groupe Les Démocrates (Proches LREM), a été adopté par l'assemblée municipale, le maire de Tours s'engageant à voir Enedis et leur rappeler le libre choix des habitants mais aussi d'informer la population sur la possibilité de refuser ce type de compteurs. Une position similaire à celle qu'avait pris il y a quelques temps, le maire de Fondettes Cédric de Oliveira.