Tours

L'Arena et la nouvelle patinoire remises en cause ?

Le maire de Tours ne veut pas s'engager dans ces deux projets sans conditions...

On se souvient que Christophe Bouchet avait été un des instigateurs de l'ajout du projet d'Arena dans le dossier de validation de Tours Métropole (il s'en était expliqué dans cette émission sur 37° en février 2017, à retrouver à partir de 14min).

Un an plus tard, devenu maire de Tours, Christophe Bouchet se montre néanmoins plus réservé sur ce projet ainsi que sur celui de la nouvelle patinoire, annoncée aux Deux Lions. Comme il l'avait annoncé le mois dernier en Conseil Municipal, le maire de Tours donnera son accord à ces grands projets d'équipements sportifs, à condition que les équipements de proximité nécessitant des rénovations ne soient pas oubliés.

Et dans ce dossier Christophe Bouchet de faire dans le pragmatisme : « On vient de rénover la patinoire de Tours par exemple qui peut accueillir 1 800 spectateurs. Si c'est pour refaire une patinoire de 2 000 places, je ne vois pas l'intérêt. Si c'est pour une patinoire de 4 000 à 5 000 places, pourquoi pas, mais cela coûte entre 10 et 15 millions d'euros ».

« Mais dans le même temps il faut investir dans des équipements qui servent à la population comme la piscine des Tourettes qui est vieillissante » argumente-t-il. « Il faut peut-être réfléchir à la construction simplement d'une deuxième glace qui servirait aux entrainements, ce qui répondrait à la demande du club de hockey. » Et sans trancher sur le sujet, Christophe Bouchet d'attendre les résultats de l'étude de faisabilité qui doit être rendue dans les prochaines semaines.

Même topo sur l'Arena, « un projet qui se chiffre autour de 80 millions d'euros » selon le maire. « Il faut se poser les bonnes questions, est-ce que cela ne serait pas plus efficace d'agrandir la salle Grenon et la porter à 5 000 places et dans le même temps refaire le sol du Parc des Expositions pour qu'il puisse accueillir de grands événements sportifs ? Cela reviendrait 4 à 5 fois moins cher en plus. »

Rappelons que la salle Grenon va déjà bénéficier d'une remise aux normes et d'une modernisation cette année, afin de répondre aux critères de la fédération européenne de volley-ball (CEV) et permettre au TVB de continuer d'y jouer ses matchs européens. Un projet qui s'intègre dans un second plus ambitieux à moyen terme.

Relire sur 37° : la salle Grenon va faire sa mue