Tours

Les écologistes demandent des solutions pour La Table de Jeanne-Marie

L'association n'a plus de local mais poursuit ses distributions alimentaires.

La semaine dernière, nous avons été à la rencotnre des bénévoles de La Table de Jeanne-Marie. L'association qui distribue des repas aux plus démunis de Tours le midi - notamment des migrants - n'a plus de local pour préparer à manger et organise désormais ces déjeuners Place Neuve, dans la rue, devant le Centre de Vie du Sanitas. La structure affirme avoir une trésorerie importante lui permettant de louer ou acheter des locaux mais n'a rien trouvé pour l'instant, elle a donc lancé un appel aux élus et bailleurs sociaux afin de trouver une solution. Le diocèse de Tours a répondu favorablement et proposera une alternative temporaire dans des locaux paroissiaux après un premier coup de pouce pendant la période des fêtes.

Pour trouver une solution plus pérenne, les écologistes d'Indre-et-Loire (les élus Didier Vallée et Emmanuel Denis ainsi que Philippe Geiger) ont écrits aux présidents du département et de la métropole ainsi qu'au maire de Tours pour les encourager à se saisir du dossier.

Ils écrivent : "il est difficilement compréhensible que les collectivités dont vous êtes les responsables ne puissent pas trouver rapidement une solution viable (...). Les possibilités semblent nombreuses, par exemple en sollicitant les bailleurs sociaux dont vous avez la présidence, ou en regardant dans les bâtiments propriétés de vos collectivités comme les salles de réunion équipées d’un espace cuisine (Champ-Girault…). Et vous avez également la possibilité de saisir les aménageurs (Comme la SET, Semivit….) pour étudier ce qui est envisageable dans les zones en attente d'aménagement (Haut de la rue Nationale, Quartier des Casernes, Ilot Vinci…) etc…"

De son côté, Tours Habitat n'a pas répondu favorablement à la requête de La Table de Jeanne-Marie qui souhait s'installer dans un restaurant vide propriété du bailleur. Ce dernier se retranche notamment derrière le fait que l'association n'était jusqu'ici pas directement active sur le Sanitas mais à Velpeau ou encore que l'établissement n'est pas aux normes.

Mise à jour à 18h : Le président du Conseil Départemental a répondu à Eammnuel Denis. Jean-Gérard Paumier assure avoir proposé "il y a plus d'un an" des locaux désaffectés Rue Mouchot, proche du Sanitas, disponibles pour que La Table de Jeanne-Marie en devienne propriétaire. La structure avait alors décliné, depuis le site a été vendu. L'association s'intéressait plutôt à l'ex collège Pasteur, désormais propriété de la ville de Tours.

Sans proposer de nouvelles solutions mobilières, le département reste ouvert pour lui fournir une aide à l'investissement pour la matériel de cuisine en particulier. Il souhaite aussi que les repas non consommés le midi dans les collèges puissent être mis à disposition de structures associatives pour éviter le gaspillage alimentaire "dans le respect des règles sanitaires."