Tours

L'humour noir d'un duo tourangeau pour le Nikon Film Festival

Une clémentine et des explosions...

"On s'est inspirés de Pulp Fiction de Quentin Tarantino avec la scène du cheesburger" raconte Guillaume Virgery, au sujet de Je suis une clémentine, le court métrage avec lequel il participe à la nouvelle édition du Nikon Film Festival.

La scène en question, la voici :

"Il s'agissait donc de passer d'une conversation anodine à un acte dramatique et marquant lui-même dédramatisé par le discours le précédant" explique le réalisateur de Skywatcher Pictures. Le résultat : un plan de 2 minutes 20 tourné début décembre à Tours Nord, face au Pont Mirabeau. On y découvre deux copains posés sous la neige et qui philosophent sur l'origine de la clémentine, son goût et ses pépins avant de s'offrir mutuellement des détonateurs et de déclencher des explosions... Oui : ils discutent d'un fruit avant de faire un attentat...

Glauque, sordide, gonflé ou drôle ? "Nous voulions manipuler les émotions des spectateurs à travers ce film à humour noir" ajoute encore Guillaume Virgery qui joue aux côtés de Léopold Bellanger. C'est la seconde fois que le Tourangeau participe au Nikon Film Festival, concours de petits films de 140 secondes maximum ayant choisi cette année le thème du cadeau...

"Je suis une clémentine peut être vu comme un petit OVNI" argumente l'équipe du film qui mixe l'absurde, l'incongru et le tragique au risque d'être dérangeant et de créer le malaise une fois que l'on prend du recul. A voir si le jury (composé entre autres d'Emmanuelle Bercot ou Pierre Niney) appréciera l'effet de style...

Découvrez le film en cliquant ici pour vous faire votre avis.