Tours

Challenge Cup : Tours éliminé à la dernière minute

Le TVB a dominé le match mais il a perdu le set final...

Ambiance de feu ce mardi soir Salle Grenon au Palais des Sports de Tours : le TVB recevait l’Olympiakos Le Pirée, en 16èmes de finale de la Challenge Cup, la 3ème coupe d’Europe... L’enjeu était particulièrement important : dominé 3-0 à l’aller en Grèce il y a deux semaines, le TVB devait impérativement l’emporter 3-0 ou 3-1 pour espérer une qualification en 8èmes de finale...

Mission 1 réussie : encouragé par un public survolté, Tours a remporté les trois premiers sets, s’imposant 25-22, 25-21 et 25-20... On ne va pas non plus dire que ça a été facile. Grands et rapides en face, les joueurs grecs ont notamment tout donné dans le 3ème set mais la machine tourangelle était lancée et a fini par faire ses preuves en étant plus efficace. Quand Tours est dos au mur, le club est capable de grandes choses comme ce fut le cas en finale de la Coupe CEV au printemps dernier (battu 3-0 au match aller, le TVB avait fini champion d’Europe).

On saluera en particulier les performances de Nathan Wouneimbaina... Exclu au match aller après avoir dénoncé les cris racistes dont il a fait l’objet de la part de supporters grecs, le joueur a marqué des points importants et a été porté par les tribunes, dans lesquelles la ministre des sports Laura Flessel avait pris place en compagnie de nombreux élus locaux...

Victoire 3-0, donc... Mais ce n’était pas suffisant. Le TVB et l’Olympiakos se sont opposés dans un ultime set, un golden set décisif ultra serré entre les deux équipes qui se sont retrouvées à égalité à de nombreuses reprises...

Pression intense... Le premier à 15 points accédait au tour suivant... A 9-9 on y croyait encore puis les choses se sont sérieusement compliquées, Tours a tangué, les Grecs en ont alors profité pour prendre un avantage conséquent (10-13)... Un avantage qu’ils ont réussi à conserver... Ils ont remporté le golden set 15-11 et sortent donc le TVB de la Challenge Cup...

21h57 : déçu, frustré, le public hue, ressort ses pancartes « No Racism » brandies au moment du coup d’envoi... Fin de l’aventure européenne pour Tours qui doit maintenant se reconcentrer sur le championnat. Le public, lui, peut être fier d’avoir montré ce que signifie le terme fair play.

Au bord du terrain, le coach Cédric Enard, l'air grave, regrette d'ailleurs que son homologue de l'équipe grecque n'ait pas eu un mot après les incidents du match aller... Ni là-bas, ni à Tours... Il se félicite néanmoins de la réaction en France pour soutenir Nathan Wounembaina : "il a senti que tout le monde était derrière lui". Cette équipe qui s'est soudée doit maintenant rester unie pour faire de belles choses en Ligue A : "on a besoin d'un groupe qui joue soudé. Il va falloir qu'on sache voyager en 2018 (pour gagner à l'extérieur, ndlr) afind'engranger un maximum de points et bien se positionner pour les plays off."

Olivier Collet / Photos : Philippe Maitre