Tours

Philippe Chalumeau en mode VRP pour Tours

Le député veut attirer plusieurs structures.

Le député de Tours Philippe Chalumeau a des ambitions pour la ville de Tours et la métropole et veut profiter de sa position de membre de la majorité pour influer sur un certain nombre de choix qui pourraient bénéficier à son territoire. Parmi ses objectifs : attirer la direction générale de la Gendarmerie Nationale, mais aussi l'ouverture d'une des 10 unitiés pilotes pour la prise en charge de femmes victimes de violence, ou encore la création d'un IEP Sciences politiques à Tours.

La direction générale de la Gendarmerie Nationale

En tant que "Whip", c'est à dire chef du groupe de la majorité LREM dans la Commission Défense de l'Assemblée Nationale, c'est le sujet sur lequel Philippe Chalumeau paraît le mieux engagé. Son but : ramener à Tours la direction générale de la Gendarmerie Nationale (la DRH) qui se trouve actuellement à l'étroit dans ses locaux d'Issy-les-Moulineaux près de Paris. Ce transfert permettrait de faire venir 150 emplois et autant de familles. Et le député d'y voir également l'occasion pour Tours d'affirmer sa place centrale dans les directions des armées après avoir accueilli la DRH de l'Armée de Terre et de la Marine Nationale et, prochainement, celle des Services de Santé de l'Armée de l'Air.

Un IEP à Tours 

Sciences Po est un nom prestigieux qui parle à beaucoup et qui attire chaque année de nombreux étudiants. Officiellement appelés IEP pour Instituts d'Etudes Politiques, les structures accueillant cette filière sont actuellement une dizaine en France, un à Paris et 9 en province. L'idée de Philippe Chalumeau : faire ouvrir une antenne à Tours avec un cursus en cinq ans. De quoi renforcer le poids de Tours comme ville étudiante.

Une unité pilote pour les femmes victimes de violences

C'est une annonce faite par Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes, le 25 novembre dernier... Le gouvernement veut créer dans les centres hospitaliers des unités spécialisées dans la prise en charge globale du psycho-trauma pour les femmes victimes de violences. L'idée serait de créer 10 unités réparties sur le territoire de la France métropolitaine dès 2018. Un projet sur lequel Philippe Chalumeau a officiellement fait part de la candidature de Tours par courrier à la Secrétaire d'Etat.